Le gouvernement américain a confirmé dimanche la réalité d'une menace d'attaque de l'organisation terroriste État islamique (EI) à l'aéroport de Kaboul ou dans ses environs. "La menace est réelle, elle est aiguë, elle est persistante", a déclaré dimanche sur CNN le conseiller à la Sécurité nationale du président américain Joe Biden, Jake Sullivan.

"Nous travaillons intensivement avec nos agences de renseignement pour savoir d'où pourrait venir une attaque". Il a déclaré que les avertissements étaient pris "très au sérieux". Les talibans islamistes militants et la branche de l'EI active dans la région sont des ennemis et se sont affrontés par le passé.

L'armée américaine indique qu'elle travaille sur des "itinéraires alternatifs" vers l'aéroport de Kaboul en raison d'une menace émanant d'une branche du groupe terroriste Etat islamique (EI) à l'aéroport et dans ses environs rapportent plusieurs médias américains samedi soir.

"Il y a une forte possibilité que l'EI tente de mener une attaque à l'aéroport", a déclaré un représentant du ministère américain de la Défense à la chaîne d'information CNN.

Selon un diplomate à Kaboul, les États-Unis ont été informés d'une menace crédible mais indirecte de l'EI contre les Américains présents à l'aéroport de la capitale afghane.

C'est pourquoi des itinéraires alternatifs sont mis en place afin que les personnes voulant fuir le pays puissent toujours se rendre à l'aéroport.

Plus tôt dans la journée, l'ambassade américaine en Afghanistan a lancé un appel à ses citoyens pour qu'ils ne se rendent pas à l'aéroport en raison de problèmes de sécurité potentiels.

Les talibans ont pris le pouvoir en Afghanistan il y a près d'une semaine, ce qui a provoqué le rassemblement de milliers de personnes à l'aéroport de Kaboul, qui tentent de fuir le pays. L'armée américaine a évacué environ 3.800 personnes au cours des dernières 24 heures. Depuis le 14 août, 17.000 personnes ont été évacuées.

Le gouvernement américain a confirmé dimanche la réalité d'une menace d'attaque de l'organisation terroriste État islamique (EI) à l'aéroport de Kaboul ou dans ses environs. "La menace est réelle, elle est aiguë, elle est persistante", a déclaré dimanche sur CNN le conseiller à la Sécurité nationale du président américain Joe Biden, Jake Sullivan."Nous travaillons intensivement avec nos agences de renseignement pour savoir d'où pourrait venir une attaque". Il a déclaré que les avertissements étaient pris "très au sérieux". Les talibans islamistes militants et la branche de l'EI active dans la région sont des ennemis et se sont affrontés par le passé. L'armée américaine indique qu'elle travaille sur des "itinéraires alternatifs" vers l'aéroport de Kaboul en raison d'une menace émanant d'une branche du groupe terroriste Etat islamique (EI) à l'aéroport et dans ses environs rapportent plusieurs médias américains samedi soir."Il y a une forte possibilité que l'EI tente de mener une attaque à l'aéroport", a déclaré un représentant du ministère américain de la Défense à la chaîne d'information CNN. Selon un diplomate à Kaboul, les États-Unis ont été informés d'une menace crédible mais indirecte de l'EI contre les Américains présents à l'aéroport de la capitale afghane.C'est pourquoi des itinéraires alternatifs sont mis en place afin que les personnes voulant fuir le pays puissent toujours se rendre à l'aéroport. Plus tôt dans la journée, l'ambassade américaine en Afghanistan a lancé un appel à ses citoyens pour qu'ils ne se rendent pas à l'aéroport en raison de problèmes de sécurité potentiels. Les talibans ont pris le pouvoir en Afghanistan il y a près d'une semaine, ce qui a provoqué le rassemblement de milliers de personnes à l'aéroport de Kaboul, qui tentent de fuir le pays. L'armée américaine a évacué environ 3.800 personnes au cours des dernières 24 heures. Depuis le 14 août, 17.000 personnes ont été évacuées.