L'année 2020 en photos

Retour en images sur les moments forts de 2020.

L'année 2020 en photos
© getty

Escalade au Moyen-Orient © Getty

Le 3 janvier, le général Qassem Soleimani, architecte de la stratégie iranienne au Moyen-Orient, est tué dans une frappe de drone américaine à Bagdad, après une prise d'assaut de l'ambassade des Etats-Unis par des manifestants irakiens pro-iraniens. Le 8, l'Iran tire en représailles des missiles sur des bases abritant des soldats américains. Un avion civil ukrainien est abattu "par erreur" quelques heures plus tard par l'Iran, entraînant la mort de 176 personnes.

Incendies en Australie © Belga

Les incendies reviennent chaque année en Australie au sortir de l'hiver austral, mais entre la fin de 2019 et les premiers mois de 2020, ils ont été d'une gravité exceptionnelle. Janvier 2020 sera d'ailleurs le mois de janvier le plus chaud jamais enregistré dans le monde. Ill en est de même pour le mois de mai, juin et novembre. 2020 est pour l'instant deuxième année la plus chaude derrière 2016, mais il n'est pas impossible que d'ici fin décembre elle truste la première place.

11 janvier, premier décès officiel du covid © Belga

Le 11 janvier, la Chine enregistre officiellement son premier décès dû à la Covid-19. Wuhan, la ville qui est le berceau de l'épidémie, subit un confinement extrêmement strict. Durant 76 jours, les habitants ne sont pas autorisés à quitter leur domicile et subissent un enfermement total.

Brexit © Belga

Quarante-sept ans après son adhésion à l'Union européenne, le Royaume-Uni quitte l'UE le 31 janvier 2020. Conformément à l'accord de retrait, le Royaume-Uni est désormais officiellement un pays tiers et ne participe dès lors plus au processus décisionnel de l'UE. L'UE et le Royaume-Uni sont toutefois convenus d'une période de transition, qui durera jusqu'au 31 décembre 2020.

Des hôpitaux construits en moins de deux semaines © Getty

Face à l'ampleur que prend l'épidémie de coronavirus, la Chine construit à la vitesse de l'éclair des hôpitaux à travers tous les pays. Véritable défi logistique, ils sortent de terre comme des champignons pour soulager les établissements surchargés

Premier cas de covid en Belgique © Belga

Le 4 février 2020, un premier cas de covid est confirmé en Belgique. Il s'agit d'un homme asymptomatique de 54 ans. Il est un des neuf Belges rapatriés de Hubei, en Chine, par un des vols d'évacuation affrété par le gouvernement belge. Dix mois plus tard, le 10 décembre 2020, on comptera 17 603 décès en Belgique du coronavirus.

Kirk Douglas © Getty

5 février : disparition de l'acteur Kirk Douglas à l'âge de 103 ans.

Li Wenliang © Getty

Le 7 février, Li Wenliang, l'ophtalmologue chinois qui fait partie des huit médecins arrêtés par la police de Wuhan pour avoir révélé très tôt les dangers du coronavirus, meurt des suites d'une infection au covid-19.

Hanau © reuters

Le 19 février, des attentats d'extrême-droite à Hanau (Allemagne) font 11 morts et 6 blessés dans deux bars à chicha. Avec la crise migratoire en Europe, l'extrême droite allemande gagne en puissance et en visibilité depuis une dizaine d'années.

Le covid et l'hécatombe italienne © Reuters

L'Italie est l'un des premiers pays européens touchés par le covid. Il est aussi l'un des plus durement frappés au point que des patients sont parqués dans les couloirs des hôpitaux. En décembre, l'Italie dépasse la barre des 60 000 morts et enregistré plus de 1 million sept cent mille cas. Avec un décès pour 1 000 habitants, le pays affiche l'un des plus mauvais bilans d'Europe et du monde. Son taux de mortalité (nombre de morts par rapport au nombre de cas) s'élève à 3,47 %. Seule la Grande-Bretagne fait pire en Europe avec 3,55 %.

Ruée sur la papier toilette © Reuters

Les débuts de la pandémie ont provoqué une peur irrationnelle auprès des gens qui se sont rués, sans raison, sur divers bien de consommation. Le plus iconique étant le papier toilette.

La Belgique confinée © Belga

Le 12 mars, on annonce des premières mesures. Les activités récréatives, sportives, culturelles, folkloriques privées ou publiques sont supprimées. On ferme les bars. Les magasins hors supermarchés sont contraints de fermer le week-end. Le 16 mars on suspend les cours et le jeudi 18 mars à midi la Belgique entre officiellement en confinement. Bientôt toute l'Europe se confine.

Les avions cloués au sol © Reuters

À l'aéroport international de Birmingham-Shuttlesworth, une centaine d'avions commerciaux de Delta Airlines sont alignés avec soin. Moteurs emballés, fenêtres collées, train d'atterrissage replié. Le monde entier s'est arrêté brusquement ce printemps. L'aviation est cloué au sol et les avions vides sont devenus les témoins silencieux d'un monde sous le joug d'un virus.

Erdogan sur l'avant-scène internationale © Belga

Erdogan fait beaucoup parler de lui en 2020. Après avoir attaqué la résistance kurde qui luttait contre Daech en Syrie en octobre 2019, il continue sa politique expansionniste pour reconstituer l'Empire ottoman. L'État turc provoque ainsi ouvertement l'Europe, en violant l'espace maritime de la Grèce et de Chypre. Il intervient aussi militairement dans le conflit libyen et envoie des miliciens pour épauler l'Azerbaïdjan dans le Haut-Karabakh. Au passage Erdogan maintient un chantage migratoire permanent envers les institutions européennes, pousse l'influence de l'islam politique et multiplie les invectives contre Macron.

Les morts oubliés des maisons de repos © reuters

Entre mars et la fin octobre, sur les quelque 10 600 personnes décédées en Belgique suite à une contamination du Covid, 6 467 étaient des résidentes de maisons de repos et de maisons de repos et de soins. C'est 61,3 % de tous les décès attribués à la COVID-19 dans le Royaume. Isolés du reste du monde, on dénombre de nombreuses violations des droits humains, tel que le droit à la santé, à la vie et à la non-discrimination, subies par les résidents de ces maisons.

Le Megxit © Belga

Le 31 mars, le prince Harry et Meghan Markle quittent officiellement leurs fonctions royales. L'annonce de leur départ remonte lui au 8 janvier 2020. Dans un post sur Instagram, ils dévoilent leur décision de "se retirer en tant que membres"seniors"" de la famille royale britannique; partager leur temps entre le Royaume-Uni et l'Amérique du Nord, et devenir financièrement indépendants.

La colère des infirmiers © Capture d'écran Youtube

Chaque soir à 20 heures nous avons été nombreux à applaudir le personnel soignant pour les remercier d'être là et de se battre contre le virus. Si beaucoup sont touchés par le geste, ils sont aussi nombreux à penser qu'offrir structurellement de meilleures conditions de travail aurait encore été un plus bel hommage. Du coup, lors d'une visite de la Première ministre Sophie Wilmès, le personnel soignant décide de lui tourner le dos.

L'hallucinante saga des masques © Belga

Deux mois d'errements coupables autour de la pénurie de matériel de protection ont mis en lumière de façon crue la gestion chaotique des autorités belges et un marché mondial devenu fou. Il y a d'abord le corps médical qui est mal informé par les autorités avec des consignes floues et fluctuantes. Il est aussi très mal équipé. On apprend qu'on a détruit le stock stratégique par mesure d'économies, les commandes des autorités connaissent couac sur couac (non conforme aux normes, trop chers,...) En avril, la pénurie de masques est imminente. On demande même de l'aide aux citoyens. Faute de matériel en suffisance, on invente, on crée des masques de façon artisanale. Pendant toute cette saga, c'est Maggie De Block qui est au centre de la tourmente. D'après les experts, les masques qu'elle a fait détruire auraient pu sauver des vies lors de la première vague de l'épidémie de coronavirus. Si la ministre de la Santé ne démissionne pas, elle sait que sa carrière ministérielle est finie.

Le 16 avril mort de Luis Sepúlveda et de Christophe © JOEL SAGET \/ AFP

Le même jour, c'est l'écrivain Luis Sepúlveda et le chanteur Christophe qui nous quittent.

Début de la première phase de déconfinement en Belgique © Belga

A partir du 4 mai, le confinement est moins strict et on peut à nouveau se déplacer

Mort de Michel Piccoli © REUTERS\/Charles Platiau

Michel Piccoli meurt le 12 mai.

La mort de George Floyd © Belga

George Floyd, 46 ans, meurt le 25 mai 2020 à Minneapolis (Minnesota) parce qu'un policier, Derek Chauvin, a maintenu durant plus de 8 minutes son genou sur son cou. Floyd est interpellé pour avoir supposément payé un paquet de cigarettes avec un faux billet de 20 dollars (16 euros). Depuis, une vague de contestation antiraciste, charriant parfois des violences, traverse les Etats-Unis. Une vague qui regagne en ampleur après chaque violence policière. La mort de Floyd a en effet remis en lumière des statistiques inquiétantes sur les meurtres commis par des policiers en Amérique. Plus de 1000 personnes auront été tuées par balles par la police en 2019 (on n'a pas encore les chiffres de 2020) et une étude de l'ONG Mapping Police Violence affirme que les Noirs ont presque trois fois plus de chances d'être tués par la police que les Blancs.

Guy Bedos © Belga

Le 28 mai, c'est Guy Bedos qui nous quitte.

Annulation des jeux olympiques de Tokyo © Belga

Il devait avoir lieu à partir du 24 juillet au Japon. Mais le covid aura sifflé la fin de la fête. Les JO n'ont été jusqu'ici annulés qu'en période de guerre. Les organisateurs ont pris en mars la douloureuse et historique décision de les reporter à l'été 2021. Les responsables ont affirmé que les Jeux de Tokyo auront lieu " avec ou sans " coronavirus et " débuteront le 23 juillet de l'année prochaine ".

Black Lives Matter à Bruxelles © Belga

Le 7 juin, près de 10.000 personnes se rassemblent, malgré le covid, devant le Palais de Justice pour manifester contre le racisme et les violences policières envers les personnes de couleur à travers le monde.

La très controversée loi sur la sécurité nationale à Hong Kong © Belga

L'ex-colonie britannique a été secouée en 2019 par des manifestations pro-démocratie, parfois violentes. Elles ont été largement enrayées par le covid et surtout l'imposition en juin d'une loi controversée sur la sécurité nationale. Le vote de ce texte a soulevé une vague d'indignation dans les capitales occidentales, inquiètes pour le statut d'autonomie dont jouit le territoire. Washington a ainsi déjà imposé des sanctions à une quinzaine de responsables hongkongais, dont la cheffe de l'exécutif pro-Pékin, Carrie Lam.

Mort d'Ennio Morricone © Getty

Ennio Morricone est mort le 6 juillet.

Le port du masque est rendu obligatoire en Belgique © Belga

11 juillet, le port du masque est rendu obligatoire en Belgique S'il n'avait jusque-là pas été rendu obligatoire ailleurs que dans les transports en commun, son port se généralise et est désormais obligatoire dans de nombreux lieux accessibles au public. Sur la digue à la mer, dans les rues commerçantes, les magasins ou encore les cinémas.

Explosion monstre à Beyrouth © Belga

Le 4 août, une double explosion le port de Beyrouth et plusieurs quartiers de la capitale libanaise. Un véritable cataclysme qui provoque la mort de plus de 200 personnes et des milliers de blessés. C'est un énorme stock de nitrate d'ammonium entreposé dans le port de Beyrouth depuis 2014 qui est à l'origine de l'explosion. Mais l'enquête sur la tragédie et sur les responsables reste au point mort, tout comme la formation du nouveau gouvernement. La crise politique se double donc désormais à une crise économique plongeant encore un peu plus le Liban, déjà embourbé dans une corruption systémique, dans le chaos et la désillusion.

Crise au Bélarus © getty images

Le 9 août le président du Bélarus Alexandre Loukachenko est largement réélu lors d'un scrutin jugé frauduleux par l'opposition et l'Occident. Pendant presque quatre mois, des dizaines de milliers manifestants réclament son départ chaque dimanche à Minsk. Les meneurs de l'opposition sont emprisonnés ou contraints à l'exil. Au moins quatre personnes sont mortes. Fin novembre l'opposition change de tactique, multipliant les petits rassemblements. Ici on voit Svetlana Tsikhanovskaïa entourée de Maria Kolesnikova (à g.) et de Veronika Tsepkalo lors d'un meeting à Minsk. Elles représentent l'espoir d'un changement au Bélarus.

Coup d'Etat au Mali © AFP

Le 18 août, le président malien Ibrahim Boubacar Keïta est renversé par un putsch militaire après plusieurs mois de crise politique. Le putsch, condamné par la communauté internationale, entraîne des sanctions levées après la formation le 5 octobre d'un gouvernement de transition dirigé par Bah Ndaw, qui doit rendre le pouvoir aux civils dans les 18 mois. Bamako envisage de lancer un dialogue avec les jihadistes, une option que Paris, engagé militairement au Sahel, juge impossible.

Distance sociale © getty

Depuis l'apparition du covid, on vit tous à minimum 1.5 mètres des autres.

L'affaire Navalny © getty

Le 20 août, le principal opposant russe Alexeï Navalny est hospitalisé après un grave malaise, avant d'être autorisé le 22 à être soigné en urgence en Allemagne. Plusieurs tests montrent qu'il a été empoisonné par un agent neurotoxique de type Novitchok, substance conçue par des spécialistes soviétiques à des fins militaires. L'opposant accuse le président russe Vladimir Poutine d'être derrière son empoisonnement, allégation "inacceptable" selon Moscou. L'Union européenne sanctionne plusieurs proches du président russe.

Le pas de deux raté de Magnette et De Wever © Belga

Au coeur du mois d'août, une piste qu'on pensait impossible semble pourtant se dessiner. Celle d'un gouvernement alliant la N-VA et le Ps. Mais Bart De Wever (N-VA) et Paul Magnette (PS) n'ont pas pu convaincre les libéraux et les écologistes de monter à bord de leur projet pour former un gouvernement fédéral. Selon certaines sources, Bart De Wever aurait fait "échouer sa propre mission" en s'en prenant durement aux libéraux. Le 14 août, ils ne peuvent que constater l'échec de leur mission. Comme Georges-Louis Bouchez (MR) et Joachim Coens (CD&V) le 31 janvier, Koen Geens (CD&V) le 14 février, Patrick Dewael (Open VLD) et Sabine Laruelle (MR) à la mi-mars. Ce n'est qu'à partir du 4 septembre qu'on avance enfin. Dans la foulée de la mission de Lachaert, le Roi le nomme préformateur, en duo avec le président du sp.a Conner Rousseau. A ce stade, sept partis poursuivent les négociations (libéraux, socialistes, écologistes et le CD&V).

Chovanec et le salut nazi d'une policière de Charleroi © dr

Joseph Chovanec est un slovaque décédé fin février 2018, quelques jours après avoir été sévèrement battu dans une cellule de police de l'aéroport de Charleroi. Si l'affaire va faire relativement peu de vagues en 2018, elle fait par contre grand bruit en août 2020 lorsqu'on découvre les images prises lors de l'intervention dans la cellule. On y voit, entre autres, une policière qui effectue le salut hitlérien alors que Chovanec est tenu en échec. À l'époque, Jambon est ministre de l'Intérieur et donc responsable de la police. L'affaire le secoue, mais ne le coule pas. L'image de la Belgique va par contre être sérieusement écornée à l'international.

Mort d'Annie Cordy © AFP

Le 4 septembre, Annie Cordy s'en est allé.

Incendie du camp de Moria © Reuters

Moria, le plus grand et le plus insalubre camp de candidats réfugiés d'Europe, a été la proie des flammes le 9 septembre. Le violent incendie ravage infrastructures et abris et plongent ses habitants encore un peu plus dans la détresse.

Normalisation avec Israël © REUTERS\/Kevin Lamarque

Le 15 septembre, les Emirats arabes unis et Bahreïn signent des accords de normalisation avec Israël à la Maison Blanche. Les Palestiniens dénoncent un "coup de poignard dans le dos". Le Soudan et le Maroc normalisent eux aussi leurs relations avec l'Etat hébreu, respectivement le 23 octobre et le 10 décembre. Le 23 novembre, la presse israélienne a fait état d'une rencontre secrète entre le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu et le prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane en Arabie saoudite, démentie par Ryad.

La guerre du Haut-Karabakh © AFP

Cette guerre oppose depuis le 27 septembre l'Arménie à l'Azerbaïdjan pour le contrôle du Haut-Karabakh et de sept provinces adjacentes. Une armistice est signé après 44 jours, soit le 9 novembre. Mais les sources de ce conflit ne sont pas résolues pour ce territoire peuplé à 95% d'Arméniens en territoire azerbaïdjanais. Loin de n'être qu'un conflit local, il est le théâtre d'une confrontation indirecte entre la Turquie et la Russie. De quoi servir de poudrière pour mettre le feu au Caucase

Le cap des 1 million de morts du Covid est franchi © reuters

L'Organisation mondiale de la santé annonce le 28 septembre que depuis le début de la pandémie plus de 1 million de personnes sont mortes du covid.

Wilmès, première Première ministre © Belga Images

Elle aura été Première ministre de la Belgique entre le 27 octobre 2019 et octobre 2020. Elle devient Première ministre du gouvernement d'affaires courantes après l'élection de Charles Michel à la présidence du Conseil européen et dans l'attente de la formation d'un nouveau gouvernement. Elle forme un gouvernement de crise le 17 mars 2020 dans le cadre de la pandémie. Elle est remplacée le 1er octobre 2020 par Alexander De Croo, dont elle devient vice-Première ministre et ministre des Affaires étrangères. Elle sera personnellement touchée par la pandémie puisqu'elle sera infectée par le Covid et passera quelques jours au soin intensif.

Un gouvernement pour le premier octobre © Belga

Après seize mois de formation fédérale, la Belgique tient enfin son gouvernement : une coalition Vivaldi composée de sept partis et emmenée par Alexander De Croo. Le casting du gouvernement De Croo reflète parfaitement cette coalition née dans la douleur, qui veut donner une chance à la Belgique. Il est paritaire pour la première fois, comporte des personnes d'origine étrangère et une ministre transgenre. Mais il risque aussi de souffrir de tensions entre les nombreux partenaires et de la personnalité de certains ministres. Ainsi le ministre de la Santé Frank Vandenbroucke aura déjà fait grincer quelques dents.

Delphine, la nouvelle princesse © Belga

Delphine de Saxe-Cobourg Gotha, anciennement Boël, est reconnue officiellement comme la fille légitime du roi Albert II le 1er octobre. Cette reconnaissance est en réalité le fruit d'un long combat juridique entamé en 2013. Après de moult autres procédures, les résultats du test de paternité sont rendus publics en janvier 2020. Albert II est bien le père biologique de Delphine. Il faudra encore attendre le mois d'octobre pour que cela soit officiel. Dans les jours qui suivent, Delphine va rencontrer son demi-frère le roi Philippe et puis enfin son père.

Samuel Paty : un professeur décapité © belgaimage

Samuel Paty, un professeur français d'histoire-géographie de 47 ans, est décapité le vendredi 16 octobre par un islamiste à Conflans-Sainte-Honorine, en région parisienne. Abdoullakh Anzorov, un réfugié d'origine russe tchétchène de 18 ans, revendique son geste dans un message en russe. Il aurait tué Paty, car il avait montré des caricatures de Mahomet lors de deux cours début octobre sur la liberté d'expression. Anzorov est abattu peu après par la police. L'assassinat du professeur provoque une intense onde d'émotion et Paty a droit à un hommage national.

Trump à l'hôpital © reuters

Trump est infecté par le covid, tout comme une bonne partie de sa garde rapprochée. Il passe quelques jours à l'hôpital et y reçoit un traitement expérimental très couteux qui le remet rapidement sur pied. Ce ne sera pas le seul dirigeant à avoir le Covid. Johson , Wilmès et Bolsonaro sont eux aussi touchés.

Des files pour se faire tester © reuters

Le testing en Belgique connaît de très nombreux ratés. Le retard est tel que certains ne vont même jamais recevoir leur résultat. Pour tenter de revenir à la normale on décide, un temps de ne plus tester les asymptomatiques. Et on propose de se faire tester en mode drive-in dans sa voiture.

Mort de Sean Connery © getty

Le 31 octobre, on annonce la mort de Sean Connery

Deuxième confinement © Belga

Face à la hausse des chiffres, le gouvernement De Croo annonce le 2 novembre un deuxième confinement. Il est cependant un peu plus "light" que le premier. Les déplacements ne sont pas interdits et les écoles ne sont pas fermées. Si les magasins non essentiels peuvent rouvrir le 1er décembre, le secteur horeca reste lui fermé. Les contacts sociaux restent eux aussi réduits à la bulle familiale et à une personne de contact.

Biden, le nouveau président © reuters

Il devra attendre quelques jours pour connaître les résultats, mais c'est bien Biden qui est le 46ème président des Etats-Unis. A ses côtés, à la vice-présidence, il y a Kamala Harris. A 56 ans, la Californienne cumule les premières. Elle est la première femme Afro-asiatique et fille d'immigrés à ce poste.

Ethiopie: conflit dans le Tigré - © Reuters

Le 4 novembre, le Premier ministre éthiopien Abiy Ahmed, prix Nobel de la paix, annonce une opération militaire contre la région dissidente du Tigré (nord), qu'il accuse d'avoir attaqué deux bases de l'armée fédérale. Ces attaques ont été inventées pour justifier l'intervention, affirment les autorités régionales du Front de libération des Peuples du Tigré (TPLF). Ce parti a été marginalisé depuis l'arrivée au pouvoir de M. Abiy, après avoir contrôlé la vie politique éthiopienne pendant presque 30 ans. Des dizaines de milliers d'Éthiopiens affluent au Soudan, fuyant les combats.

La Pologne et la Hongrie bloquent le plan de relance européen © Belga

Cherchant à obtenir l'abandon des mesures liées à l'Etat de droit, les deux pays bloquent, le 16 novembre, le budget de l'UE et le plan de relance massif à 750 milliards d'euros laborieusement approuvés par les Vingt-Sept en juillet, ouvrant une crise au sein de l'Union en pleine deuxième vague de la pandémie de Covid-19. Le 10 décembre, la Pologne et la Hongrie se disent prêtes à lever leur veto. Ce plan doit entrer en vigueur au 1er janvier 2021.

Mort de Maradona © Reuters

Champion du monde de football avec l'équipe d'Argentine en 1986, joueur à Barcelone puis à Naples, l'ancien numéro 10, est aussi détesté qu'adulé. Mais le 25 novembre, l'Argentine perd son héros et va a décrété trois jours de deuil national. Après plusieurs résurrections le champion passait presque pour immortel. L'icône Diego Maradona s'éteint pourtant à 60 ans dans son sommeil.

On annonce un vaccin © belga

L'Europe, et la Belgique misent sur plusieurs vaccins et plusieurs firmes (BioNTech Pfizer, Moderna, AstraZeneca, Johnson & Johnson, CureVac) pour pouvoir lancer une campagne de vaccination au plus tôt. Le premier vaccin disponible pour la Belgique sera celui de Pfizer-BionNtech. Alexander De Croo annonce que la Belgique sera prête pour commencer la vaccination contre le Covid-19 à partir du 5 janvier prochain.

Trump a perdu, mais refuse toujours de l'admettre © Belga

Trump n'a toujours pas officiellement reconnu sa défaite. Il joue au golf et lance toute une série de procédures judiciaires pour tenter de changer le suffrage. Des tentatives désespérées puisqu'il est quasiment acquis que ce sera Joe Biden qui sera investi le 20 janvier 2021.

hopital 10 © Hatim Kaghat

Crédit: Hatim Kaghat