Le mandat actuel de la Bundeswehr s'arrêtera le 31 janvier 2016 et il ne sera pas renouvelé, a indiqué l'armée dans un communiqué diffusé sur son site internet.

"Avec nos partenaires de l'Otan, nous avons protégé la population turque d'attaques de missiles en provenance de Syrie", a expliqué la ministre de la Défense, Ursula von der Leyen, citée dans le communiqué. "Nous allons mettre un terme à cet engagement en janvier 2016. La menace dans cette région secouée par les crises a désormais une autre nature", selon elle. "Elle vient de (l'organisation) Etat islamique".

Depuis janvier 2013, quelque 400 soldats de l'armée allemande, ainsi que deux batteries de missile, sont stationnés dans le sud de la Turquie, à la demande d'Ankara. Actuellement 250 soldats allemands sont déployés.

Les missiles allemands avaient été déployés près de la ville de Kahramanmaras (sud de la Turquie) à une centaine de kilomètres environ de la frontière syrienne.

Les missiles sol-air Patriot devaient contribuer à la protection du territoire turc. Ils peuvent détruire en vol des missiles balistiques tactiques, des missiles de croisière et des avions, selon leur fabricant.