Voilà qui devrait réjouir le tout frais collège antifraude. Le gouvernement allemand vient d'acheter à une source anonyme des données sur des...

Voilà qui devrait réjouir le tout frais collège antifraude. Le gouvernement allemand vient d'acheter à une source anonyme des données sur des millions de contribuables du monde entier détenant des actifs à Dubaï. Cela rappelle l'épisode du CD-Rom du Liechtenstein, en 2008, impliquant de nombreux fraudeurs belges. Ici aussi, Berlin mettra à disposition des pays concernés les données qui les intéressent. A l'heure où l'évasion fiscale des entreprises est un sujet brûlant, cela pourrait être un cadeau du ciel pour le fisc belge. En effet, on sait que Dubaï est, avec Abu Dhabi, le paradis fiscal qui attire le plus les entreprises de notre pays.