"Kunduz est tombée. Les talibans ont pris le contrôle de tout les bâtiments clés de la ville", a affirmé un correspondant de l'AFP depuis Kunduz, déjà tombé trois fois aux mains des insurgés depuis 2015.

A Sar-e-Pul, autre capitale provinciale du nord-ouest du pays, "les talibans sont entrés dans le centre de la ville" et "les combats continuent dans les rues", a indiqué Aziza Jalis, une membre du parlement.

Kunduz, à 300 km au nord de Kaboul et 50 kmau sud de la frontière du Tadjikistan, est la troisième capitale provinciale prise par les talibans depuis mai, début de la dernière phase du retrait des forces américaines et d'une offensive tous azimuts des insurgés.

"Kunduz est tombée. Les talibans ont pris le contrôle de tout les bâtiments clés de la ville", a affirmé un correspondant de l'AFP depuis Kunduz, déjà tombé trois fois aux mains des insurgés depuis 2015. A Sar-e-Pul, autre capitale provinciale du nord-ouest du pays, "les talibans sont entrés dans le centre de la ville" et "les combats continuent dans les rues", a indiqué Aziza Jalis, une membre du parlement. Kunduz, à 300 km au nord de Kaboul et 50 kmau sud de la frontière du Tadjikistan, est la troisième capitale provinciale prise par les talibans depuis mai, début de la dernière phase du retrait des forces américaines et d'une offensive tous azimuts des insurgés.