"M. Assange a été délibérément exposé, pendant plusieurs années, à des formes graves de peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants, dont les effets cumulatifs ne peuvent être décrits autrement que comme de la torture psychologique", a relevé dans un communiqué Nils Melzer, expert indépendant de l'ONU et professeur de droit international.