"Félicitations au nouveau chancelier d'Allemagne Olaf Scholz. Je suis impatient de développer les relations fortes entre nos deux pays et de travailler étroitement ensemble pour faire des progrès sur les défis mondiaux actuels", a tweeté le président des Etats-Unis.

L'administration Biden n'a pas tari d'éloges ces derniers mois sur la chancelière conservatrice sortante Angela Merkel, qui avait été particulièrement malmenée par l'ex-président américain Donald Trump.

A Washington, on compte maintenant sur le nouveau dirigeant social-démocrate, et sur sa ministre des Affaires étrangères, l'écologiste Annalena Baerbock, pour adopter des positions plus fermes à l'égard de la Chine et de la Russie.

Le gouvernement américain a dit avoir déjà discuté avec le nouvel exécutif allemand, avant même sa prise de fonctions mercredi, de la possibilité d'utiliser le gazoduc controversé Nord Stream 2 entre la Russie et l'Allemagne comme levier pour dissuader Moscou d'envahir l'Ukraine.

"Félicitations au nouveau chancelier d'Allemagne Olaf Scholz. Je suis impatient de développer les relations fortes entre nos deux pays et de travailler étroitement ensemble pour faire des progrès sur les défis mondiaux actuels", a tweeté le président des Etats-Unis. L'administration Biden n'a pas tari d'éloges ces derniers mois sur la chancelière conservatrice sortante Angela Merkel, qui avait été particulièrement malmenée par l'ex-président américain Donald Trump. A Washington, on compte maintenant sur le nouveau dirigeant social-démocrate, et sur sa ministre des Affaires étrangères, l'écologiste Annalena Baerbock, pour adopter des positions plus fermes à l'égard de la Chine et de la Russie. Le gouvernement américain a dit avoir déjà discuté avec le nouvel exécutif allemand, avant même sa prise de fonctions mercredi, de la possibilité d'utiliser le gazoduc controversé Nord Stream 2 entre la Russie et l'Allemagne comme levier pour dissuader Moscou d'envahir l'Ukraine.