Jobs à la con: "Dans le privé, il y a encore plus de bureaucratie que parmi les fonctionnaires"

02/08/18 à 14:14 - Mise à jour à 14:31

Source: Knack

Selon l'anthropologue américano-britannique David Graeber, les trois quarts de tous nos emplois ne sont rien de plus qu'une perte de temps. "La plupart des gens ont travaillé 15 heures par semaine en moyenne pendant des années. Le reste est consacré à des activités totalement inutiles."

"Si les banquiers, juristes, consultants, avocats d'affaires, lobbyistes ou responsables RP se mettaient en grève, personne ne protesterait. Mais quand les conducteurs de train, les nettoyeurs ou les chauffeurs de bus cessent leurs activités, la moitié du pays est perturbée. Ne dites pas à David Graeber quels emplois ont vraiment de l'importance. Un professeur d'anthropologie affilié à la London School of Economics (LSE) et emballé par l'anarchisme? "Écoutez, un quart des emplois fournissent des services et des produits dont on a vraiment besoin. Mais la très grande majorité des emplois dans les services financiers, les ventes, le marketing, les ressources humaines, la communication et l'administration? Ce sont des jobs à la con." C'est là le titre du dernier livre de Graeber qui paraîtra en français en septembre prochain.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires