M. Netanyahu "a usé de façon illégitime du grand pouvoir gouvernemental qui lui est conféré, entre autres pour demander et obtenir des avantages injustifiés de propriétaires de médias importants en Israël pour faire avancer ses affaires personnelles", a affirmé la procureure au tribunal de district de Jérusalem, en présence du Premier ministre.

Les sagas politique et judiciaire convergent lundi en Israël, avec la reprise du procès pour corruption du Premier ministre Benjamin Netanyahu et le début des consultations post-élections en vue de charger un candidat pour former le prochain gouvernement.

M. Netanyahu, 71 ans dont quinze au pouvoir, est arrivé en matinée au tribunal de district de Jérusalem où il a été convoqué pour les déclarations liminaires du parquet.

Premier chef de gouvernement de l'histoire d'Israël à faire face à des accusations criminelles en cours de mandat, M. Netanyahu est accusé de corruption, fraude et abus de confiance dans trois affaires, des charges qu'il nie fermement.

M. Netanyahu "a usé de façon illégitime du grand pouvoir gouvernemental qui lui est conféré, entre autres pour demander et obtenir des avantages injustifiés de propriétaires de médias importants en Israël pour faire avancer ses affaires personnelles", a affirmé la procureure au tribunal de district de Jérusalem, en présence du Premier ministre.Les sagas politique et judiciaire convergent lundi en Israël, avec la reprise du procès pour corruption du Premier ministre Benjamin Netanyahu et le début des consultations post-élections en vue de charger un candidat pour former le prochain gouvernement.M. Netanyahu, 71 ans dont quinze au pouvoir, est arrivé en matinée au tribunal de district de Jérusalem où il a été convoqué pour les déclarations liminaires du parquet.Premier chef de gouvernement de l'histoire d'Israël à faire face à des accusations criminelles en cours de mandat, M. Netanyahu est accusé de corruption, fraude et abus de confiance dans trois affaires, des charges qu'il nie fermement.