Sur les 119 députés (sur 120 au Parlement), 60 ont voté en faveur de la nouvelle coalition, qui va de la droite à la gauche, en passant par l'appui d'un parti arabe. Cinquante-neuf députés, principalement du parti Likoud de M. Netanyahu, de l'extrême droite et des partis ultra-orthodoxes, s'y sont opposés. Un député de la liste arabe Raam, qui soutient pourtant la coalition, s'est lui abstenu.

Dans la foulée, chaque membre du 36eme gouvernement israélien a prêté serment à la tribune de la Knesset, à commencer par Naftali Bennett. Le Likoud de Benjamin Netanyahu avait terminé en première place au scrutin de mars dernier, sans toutefois rallier une majorité de 61 députés pour former un gouvernement. Devant l'impasse, le président Reuven Rivlin avait demandé au chef alors de l'opposition Yaïr Lapid, de tenter sa chance.

Et ce dernier a réussi in extremis début juin à réunir une majorité en formant une coalition réunissant deux partis de gauche, deux de centre, trois de droite et - fait rarissime dans l'histoire israélienne - un parti arabe, la formation Raam de l'islamiste modéré Mansour Abbas.

Visage masqué, le Premier ministre sortant Benjamin Netanyahu qui devient chef de l'opposition s'est levé de son siège pour aller serrer la main de son successeur avant de se rassoir puis quitter le Parlement.

Des messages de félicitations du monde entier

"Au nom du peuple américain, je félicite le Premier ministre Naftali Bennett, le Premier ministre par alternance et ministre des Affaires étrangères Yair Lapid et tous les membres du nouveau gouvernement israélien", a dit M. Biden dans un communiqué, ajoutant avoir "hâte de travailler" avec M. Bennett "pour renforcer tous les aspects de la longue et étroite relation entre nos deux pays". "Israël n'a pas de meilleur ami que les Etats-Unis. Le lien entre nos peuples est la preuve de nos valeurs partagées et de décennies d'étroite coopération", a-t-il ajouté.

"Les Etats-Unis restent un soutien indéfectible de la sécurité d'Israël. Mon administration est entièrement engagée à travailler avec le nouveau gouvernement israélien pour faire avancer la sécurité, la stabilité et la paix pour les Israéliens, les Palestiniens et les peuples à travers la région", a-t-il conclu.

"Merci Monsieur le Président!", a rapidement réagi M. Bennett sur Twitter. "J'ai hâte de travailler avec vous au renforcement des liens entre nos deux pays".

Plus tard, la Maison-Blanche a indiqué que les deux dirigeants s'étaient parlé au téléphone.

"Ils ont convenu qu'ils se consulteraient étroitement, avec leurs équipes, sur toutes les questions liées à la sécurité régionale, y compris l'Iran", a déclaré la Maison Blanche dans un communiqué, ajoutant que Joe Biden avait "souligné ses décennies de soutien indéfectible à la relation États-Unis-Israël et son engagement inébranlable en faveur de la sécurité d'Israël".

"Félicitations au Premier ministre @naftalibennett et au Premier ministre suppléant & MAE @yairlapid pour la prestation de serment du nouveau gouvernement israélien", a écrit Charles Michel, responsable européen dans un message posté sur son compte twitter. "Dans l'attente de renforcer le partenariat UE-Israël pour une prospérité commune et vers une paix et une stabilité régionale durable", a-t-il ajouté.

.

Le Premier ministre canadien Justin Trudeau a adressé dimanche ses félicitations au nouveau chef du gouvernement israélien Naftali Bennett, se déclarant "impatient" de travailler avec lui ainsi qu'avec le vice-Premier ministre Yaïr Lapid.

"Le Canada et Israël sont de proches amis, unis par des valeurs démocratiques communes, une longue tradition de coopération et des liens dynamiques entre leurs populations", a souligné M. Trudeau dans une déclaration rendue publique par ses services.

Le Premier ministre a rappelé qu'Ottawa "demeure fermement engagé en faveur d'une solution à deux États permettant aux Israéliens et aux Palestiniens de vivre dans la paix, la sécurité et la dignité, sans crainte et dans le respect des droits de la personne".

Il a également "remercié" le premier ministre Benjamin Netanyahu, qui était au pouvoir depuis 12 ans, "pour son précieux partenariat au fil des ans, durant une période où le Canada et Israël ont accompli de grandes choses ensemble".

Sur les 119 députés (sur 120 au Parlement), 60 ont voté en faveur de la nouvelle coalition, qui va de la droite à la gauche, en passant par l'appui d'un parti arabe. Cinquante-neuf députés, principalement du parti Likoud de M. Netanyahu, de l'extrême droite et des partis ultra-orthodoxes, s'y sont opposés. Un député de la liste arabe Raam, qui soutient pourtant la coalition, s'est lui abstenu.Dans la foulée, chaque membre du 36eme gouvernement israélien a prêté serment à la tribune de la Knesset, à commencer par Naftali Bennett. Le Likoud de Benjamin Netanyahu avait terminé en première place au scrutin de mars dernier, sans toutefois rallier une majorité de 61 députés pour former un gouvernement. Devant l'impasse, le président Reuven Rivlin avait demandé au chef alors de l'opposition Yaïr Lapid, de tenter sa chance.Et ce dernier a réussi in extremis début juin à réunir une majorité en formant une coalition réunissant deux partis de gauche, deux de centre, trois de droite et - fait rarissime dans l'histoire israélienne - un parti arabe, la formation Raam de l'islamiste modéré Mansour Abbas.Visage masqué, le Premier ministre sortant Benjamin Netanyahu qui devient chef de l'opposition s'est levé de son siège pour aller serrer la main de son successeur avant de se rassoir puis quitter le Parlement."Au nom du peuple américain, je félicite le Premier ministre Naftali Bennett, le Premier ministre par alternance et ministre des Affaires étrangères Yair Lapid et tous les membres du nouveau gouvernement israélien", a dit M. Biden dans un communiqué, ajoutant avoir "hâte de travailler" avec M. Bennett "pour renforcer tous les aspects de la longue et étroite relation entre nos deux pays". "Israël n'a pas de meilleur ami que les Etats-Unis. Le lien entre nos peuples est la preuve de nos valeurs partagées et de décennies d'étroite coopération", a-t-il ajouté."Les Etats-Unis restent un soutien indéfectible de la sécurité d'Israël. Mon administration est entièrement engagée à travailler avec le nouveau gouvernement israélien pour faire avancer la sécurité, la stabilité et la paix pour les Israéliens, les Palestiniens et les peuples à travers la région", a-t-il conclu."Merci Monsieur le Président!", a rapidement réagi M. Bennett sur Twitter. "J'ai hâte de travailler avec vous au renforcement des liens entre nos deux pays".Plus tard, la Maison-Blanche a indiqué que les deux dirigeants s'étaient parlé au téléphone."Ils ont convenu qu'ils se consulteraient étroitement, avec leurs équipes, sur toutes les questions liées à la sécurité régionale, y compris l'Iran", a déclaré la Maison Blanche dans un communiqué, ajoutant que Joe Biden avait "souligné ses décennies de soutien indéfectible à la relation États-Unis-Israël et son engagement inébranlable en faveur de la sécurité d'Israël". "Félicitations au Premier ministre @naftalibennett et au Premier ministre suppléant & MAE @yairlapid pour la prestation de serment du nouveau gouvernement israélien", a écrit Charles Michel, responsable européen dans un message posté sur son compte twitter. "Dans l'attente de renforcer le partenariat UE-Israël pour une prospérité commune et vers une paix et une stabilité régionale durable", a-t-il ajouté..Le Premier ministre canadien Justin Trudeau a adressé dimanche ses félicitations au nouveau chef du gouvernement israélien Naftali Bennett, se déclarant "impatient" de travailler avec lui ainsi qu'avec le vice-Premier ministre Yaïr Lapid."Le Canada et Israël sont de proches amis, unis par des valeurs démocratiques communes, une longue tradition de coopération et des liens dynamiques entre leurs populations", a souligné M. Trudeau dans une déclaration rendue publique par ses services.Le Premier ministre a rappelé qu'Ottawa "demeure fermement engagé en faveur d'une solution à deux États permettant aux Israéliens et aux Palestiniens de vivre dans la paix, la sécurité et la dignité, sans crainte et dans le respect des droits de la personne".Il a également "remercié" le premier ministre Benjamin Netanyahu, qui était au pouvoir depuis 12 ans, "pour son précieux partenariat au fil des ans, durant une période où le Canada et Israël ont accompli de grandes choses ensemble".