"La reine, s'étant fait mal au dos, a décidé ce matin à grand regret qu'elle ne pourra pas assister au service du Dimanche du Souvenir d'aujourd'hui au Cénotaphe. Sa Majesté est déçue de manquer la cérémonie", a indiqué le palais de Buckingham dans un communiqué envoyé quelques heures avant cet événement.

Le palais de Buckingham avait indiqué auparavant que la monarque avait la "ferme intention" d'observer cette cérémonie organisée à Londres en hommage aux victimes des guerres, après avoir dû annuler sa participation à plusieurs événements ces dernières semaines sur le conseil de ses médecins.

Cela devait être sa première apparition publique depuis sa brève hospitalisation le mois dernier. Mais ses médecins auraient estimé qu'il n'était pas raisonnable pour elle de se déplacer en voiture et de se tenir debout.

La monarque restera donc au château de Windsor, à une quarantaine de kilomètres à l'ouest de Londres, qui est devenu son principal lieu de résidence.

"C'est très triste pour la reine car c'est le seul événement de l'année auquel elle aime vraiment, vraiment participer", a réagi Penny Junor, spécialiste de la monarchie. "Le public sera très triste et inquiet d'entendre parler d'un autre revers, mais il est clair qu'elle doit suivre les conseils et se rétablir", a ajouté Mme Junor.

La reine n'a raté cette cérémonie, à laquelle participe le Premier ministre Boris Johnson et de nombreux responsables politiques, que six autres fois durant son long règne, parce qu'elle était en déplacement à l'étranger ou enceinte de ses deux plus jeunes enfants.

Dans le cadre de cette cérémonie, son fils le prince Charles, héritier du trône, a déposé une gerbe au nom de sa mère au Cénotaphe, un monument aux morts, comme il le fait depuis 2017. C'est à cette date qu'Elizabeth II a commencé à confier certaines de ses fonctions à d'autres membres de la famille royale.

Le prince Charles, qui fête ce dimanche ses 73 ans, était accompagné de son fils aîné, le prince William. D'autres membres de la famille royale étaient également présents.

"Elle va bien"

L'état de santé de la reine préoccupe les Britanniques, des craintes que le Premier ministre Boris Johnson a tenté d'apaiser.

"Je voudrais juste rassurer tout le monde en disant que j'ai vu la reine lors d'une audience la semaine dernière, mercredi à Windsor et elle va très bien", a déclaré M. Johnson, interrogé sur ce sujet lors d'une conférence de presse sur la COP26 dimanche.

Ses médecins avaient suggéré qu'elle prenne du repos le 20 octobre, au lendemain d'une réception au château de Windsor où elle était apparue devisant avec Boris Johnson et l'homme d'affaires américain Bill Gates.

Elizabeth II avait passé la nuit suivante à l'hôpital, sa première hospitalisation depuis 2013, pour des examens au sujet desquels aucune précision n'a été apportée.

La révélation par la presse de cette nuit à l'hôpital a suscité des interrogations sur sa santé, ainsi que des critiques sur un manque de transparence du palais de Buckingham.

Sur les conseils de ses médecins, la reine a été priée de se reposer et son agenda a été fortement allégé : Elizabeth II a notamment annulé son déplacement à la COP26, à Glasgow (Écosse), où les princes Charles et William ont représenté la famille royale.

Elizabeth II a succédé à son père, le roi George VI, en 1952 et fêtera l'an prochain ses 70 ans de règne.

La reine, dont l'époux, le prince Philip, est décédé en avril à l'âge de 99 ans, était jusqu'à peu apparue en bonne forme même si elle a été vue en train de marcher avec une canne, une première depuis 2004.

Et selon le tabloïd The Sun, elle a arrêté de promener ses corgis, la race de chiens qu'elle affectionne particulièrement.

Interrogé jeudi sur l'état de santé de sa mère par un membre du public lors d'une visite à Brixton, un quartier du sud de Londres, le prince Charles a répondu: "Elle va bien".

"La reine, s'étant fait mal au dos, a décidé ce matin à grand regret qu'elle ne pourra pas assister au service du Dimanche du Souvenir d'aujourd'hui au Cénotaphe. Sa Majesté est déçue de manquer la cérémonie", a indiqué le palais de Buckingham dans un communiqué envoyé quelques heures avant cet événement.Le palais de Buckingham avait indiqué auparavant que la monarque avait la "ferme intention" d'observer cette cérémonie organisée à Londres en hommage aux victimes des guerres, après avoir dû annuler sa participation à plusieurs événements ces dernières semaines sur le conseil de ses médecins.Cela devait être sa première apparition publique depuis sa brève hospitalisation le mois dernier. Mais ses médecins auraient estimé qu'il n'était pas raisonnable pour elle de se déplacer en voiture et de se tenir debout.La monarque restera donc au château de Windsor, à une quarantaine de kilomètres à l'ouest de Londres, qui est devenu son principal lieu de résidence."C'est très triste pour la reine car c'est le seul événement de l'année auquel elle aime vraiment, vraiment participer", a réagi Penny Junor, spécialiste de la monarchie. "Le public sera très triste et inquiet d'entendre parler d'un autre revers, mais il est clair qu'elle doit suivre les conseils et se rétablir", a ajouté Mme Junor.La reine n'a raté cette cérémonie, à laquelle participe le Premier ministre Boris Johnson et de nombreux responsables politiques, que six autres fois durant son long règne, parce qu'elle était en déplacement à l'étranger ou enceinte de ses deux plus jeunes enfants.Dans le cadre de cette cérémonie, son fils le prince Charles, héritier du trône, a déposé une gerbe au nom de sa mère au Cénotaphe, un monument aux morts, comme il le fait depuis 2017. C'est à cette date qu'Elizabeth II a commencé à confier certaines de ses fonctions à d'autres membres de la famille royale.Le prince Charles, qui fête ce dimanche ses 73 ans, était accompagné de son fils aîné, le prince William. D'autres membres de la famille royale étaient également présents. "Elle va bien"L'état de santé de la reine préoccupe les Britanniques, des craintes que le Premier ministre Boris Johnson a tenté d'apaiser."Je voudrais juste rassurer tout le monde en disant que j'ai vu la reine lors d'une audience la semaine dernière, mercredi à Windsor et elle va très bien", a déclaré M. Johnson, interrogé sur ce sujet lors d'une conférence de presse sur la COP26 dimanche.Ses médecins avaient suggéré qu'elle prenne du repos le 20 octobre, au lendemain d'une réception au château de Windsor où elle était apparue devisant avec Boris Johnson et l'homme d'affaires américain Bill Gates.Elizabeth II avait passé la nuit suivante à l'hôpital, sa première hospitalisation depuis 2013, pour des examens au sujet desquels aucune précision n'a été apportée.La révélation par la presse de cette nuit à l'hôpital a suscité des interrogations sur sa santé, ainsi que des critiques sur un manque de transparence du palais de Buckingham.Sur les conseils de ses médecins, la reine a été priée de se reposer et son agenda a été fortement allégé : Elizabeth II a notamment annulé son déplacement à la COP26, à Glasgow (Écosse), où les princes Charles et William ont représenté la famille royale.Elizabeth II a succédé à son père, le roi George VI, en 1952 et fêtera l'an prochain ses 70 ans de règne.La reine, dont l'époux, le prince Philip, est décédé en avril à l'âge de 99 ans, était jusqu'à peu apparue en bonne forme même si elle a été vue en train de marcher avec une canne, une première depuis 2004.Et selon le tabloïd The Sun, elle a arrêté de promener ses corgis, la race de chiens qu'elle affectionne particulièrement.Interrogé jeudi sur l'état de santé de sa mère par un membre du public lors d'une visite à Brixton, un quartier du sud de Londres, le prince Charles a répondu: "Elle va bien".