"Nous sommes débordés" par le désastre, a affirmé avec émotion le chef de l'Etat devant la presse dans le quartier de Regent de la capitale sierra léonaise, le plus touché par la catastrophe.

"Des communautés entières ont disparu", a souligné le président Koroma sur le site même de la catastrophe où, après trois jours de pluis torrentielles, un gigantesque glissement de terrain a balayé des dizaines d'habitations, parfois hautes de trois ou quatre étages, sur les pentes de la colline de Regent.

Selon la Croix-Rouge locale, le bilan se monte officiellement à 312 morts et quelque 3.000 sans-abri, mais les autorités indiquent que des milliers de personnes sont portées disparues dans la capitale de ce petit pays pauvre d'Afrique de l'Ouest.

AFP

"Nous sommes débordés" par le désastre, a affirmé avec émotion le chef de l'Etat devant la presse dans le quartier de Regent de la capitale sierra léonaise, le plus touché par la catastrophe."Des communautés entières ont disparu", a souligné le président Koroma sur le site même de la catastrophe où, après trois jours de pluis torrentielles, un gigantesque glissement de terrain a balayé des dizaines d'habitations, parfois hautes de trois ou quatre étages, sur les pentes de la colline de Regent.Selon la Croix-Rouge locale, le bilan se monte officiellement à 312 morts et quelque 3.000 sans-abri, mais les autorités indiquent que des milliers de personnes sont portées disparues dans la capitale de ce petit pays pauvre d'Afrique de l'Ouest. AFP