M. Duvalier et son épouse, arrivés dimanche à la surprise général en Haïti, ont quitté leur chambre et sont descendus dans l'entrée de l'hôtel entourés de policiers et de leurs avocats, ont constaté des journalistes de l'AFP. M. Duvalier, non menotté, était souriant.

Une confusion a suivi sur le fait de savoir si l'ancien dictateur, surnommé "Baby Doc", avait ensuite pris place à bord d'un fourgon policier stationné à l'extérieur du bâtiment et qui s'est ensuite éloigné. Selon des témoins, il est sorti par l'arrière de l'hôtel et est monté à bord d'un autre véhicule.

M. Duvalier "est conduit au parquet pour une communication du
dossier", a déclaré à l'AFP Gervais Charles, bâtonnier de l'ordre des avocats de Port-au-Prince.

LeVif.be, avec Belga

M. Duvalier et son épouse, arrivés dimanche à la surprise général en Haïti, ont quitté leur chambre et sont descendus dans l'entrée de l'hôtel entourés de policiers et de leurs avocats, ont constaté des journalistes de l'AFP. M. Duvalier, non menotté, était souriant.Une confusion a suivi sur le fait de savoir si l'ancien dictateur, surnommé "Baby Doc", avait ensuite pris place à bord d'un fourgon policier stationné à l'extérieur du bâtiment et qui s'est ensuite éloigné. Selon des témoins, il est sorti par l'arrière de l'hôtel et est monté à bord d'un autre véhicule. M. Duvalier "est conduit au parquet pour une communication du dossier", a déclaré à l'AFP Gervais Charles, bâtonnier de l'ordre des avocats de Port-au-Prince. LeVif.be, avec Belga