"Cette agression constitue un signe de mauvais augure concernant les politiques de la nouvelle administration américaine, censée adhérer à la légitimité internationale, et non à la loi de la jungle suivie par la précédente administration américaine", selon un communiqué du ministère des Affaires étrangères syrien, qui met en garde contre une "escalade" de la situation dans la région.

"Cette agression constitue un signe de mauvais augure concernant les politiques de la nouvelle administration américaine, censée adhérer à la légitimité internationale, et non à la loi de la jungle suivie par la précédente administration américaine", selon un communiqué du ministère des Affaires étrangères syrien, qui met en garde contre une "escalade" de la situation dans la région.