La participation pour ce premier tour des législatives s'annonce, comme prévu, faible. A midi, selon le ministère de l'Intérieur, elle s'élevait à 21,06%, en baisse par rapport à 2007 (22,56%).
Comme toujours, depuis l'inversion du calendrier, la mobilisation est également bien plus faible que lors de la présidentielle. A midi, le 22 avril, elle était de 28,29%. Les disparités entre les départements français sont fortes. Les Alpes-de-Haute-Provence ont voté à près de 29%, tandis que le Val-de-Marne détient, pour le moment, la place du cancre: 13,28%.

LeVif.be avec L'Express

La participation pour ce premier tour des législatives s'annonce, comme prévu, faible. A midi, selon le ministère de l'Intérieur, elle s'élevait à 21,06%, en baisse par rapport à 2007 (22,56%). Comme toujours, depuis l'inversion du calendrier, la mobilisation est également bien plus faible que lors de la présidentielle. A midi, le 22 avril, elle était de 28,29%. Les disparités entre les départements français sont fortes. Les Alpes-de-Haute-Provence ont voté à près de 29%, tandis que le Val-de-Marne détient, pour le moment, la place du cancre: 13,28%. LeVif.be avec L'Express