L'information avait été révélée par le site rtl.fr peu après minuit. Eva Joly devait en effet être interviewée lundi matin par le journaliste Jean-Michel Apathie sur RTL mais elle sera remplacée par un sénateur de son parti, Jean-Vincent Placé.

Selon RTL, qui cite des proches d'Eva Joly, cette dernière a fait "une mauvaise chute et souffre d'un choc à la tête". Elle était consciente au moment de son admission et subit des examens, mais elle n'a pas passé la nuit à l'hôpital.

Sur Twitter, le co-directeur de la campagne d'Eva Joly, Stéphane Sitbon Gomez, a précisé que l'agenda de la campagne de la candidate était modifié mais que la campagne "continue".

Eva Joly a fait une chute dans un escalier alors qu'elle sortait d'un cinéma parisien et a été touchée à la tête. Mais après l'avoir examinée, les médecins de l'hôpital Cochin lui ont annoncé qu'elle pourrait sortir dans la nuit et rentrer chez elle, a indiqué son directeur de campagne.

Le Vif.be, avec Belga

L'information avait été révélée par le site rtl.fr peu après minuit. Eva Joly devait en effet être interviewée lundi matin par le journaliste Jean-Michel Apathie sur RTL mais elle sera remplacée par un sénateur de son parti, Jean-Vincent Placé. Selon RTL, qui cite des proches d'Eva Joly, cette dernière a fait "une mauvaise chute et souffre d'un choc à la tête". Elle était consciente au moment de son admission et subit des examens, mais elle n'a pas passé la nuit à l'hôpital. Sur Twitter, le co-directeur de la campagne d'Eva Joly, Stéphane Sitbon Gomez, a précisé que l'agenda de la campagne de la candidate était modifié mais que la campagne "continue". Eva Joly a fait une chute dans un escalier alors qu'elle sortait d'un cinéma parisien et a été touchée à la tête. Mais après l'avoir examinée, les médecins de l'hôpital Cochin lui ont annoncé qu'elle pourrait sortir dans la nuit et rentrer chez elle, a indiqué son directeur de campagne. Le Vif.be, avec Belga