Dans son bureau, Ruud Koopmans a accroché une illustration d'un vieux manuscrit chiite où le prophète Mahomet, représenté dans la tradition chiite comme une silhouette, regarde son beau-frère Ali décapiter un infidèle. Koopmans a noté ses commentaires au feutre, avec des flèches pointant vers la scène : "Rien à voir avec l'Islam", "pas le prophète", "islamophobe ". Koopmans ne peut s'empêcher de ricaner. "Je suis agacé que tant de gens prétendent encore que le jihadisme n'a rien à voir avec la religion. (pointe le doigt vers le dessin) Je trouve cela tellement absurde. Il n'est tout de même pas difficile de deviner d'où viennent les idées des extrémistes?"
...