Lors d'une cérémonie officielle, "émouvante, du jamais vu dans notre pays", selon les commentateurs de la RTNC, le fils d'Etienne Tshisekedi a prêté serment au Palais de la Nation. "Moi, Tshisekedi Félix Antoine Tshilombo, élu Président de la République Démocratique du Congo, je jure solennellement devant Dieu et la nation, d'observer et de défendre la Constitution et les lois de la République": ainsi a débuté le discours solennel prononcé par Félix Tshisekedi sous le regard d'un Joseph Kabila stoïque et aux yeux cachés derrière des lunettes sombres.

Le nouveau président a notamment juré "de ne (se) laisser guider que par l'intérêt général et le respect des droits de la personne humaine".

Les coups de canon ont ensuite résonné dans les jardins du Palais, avant que Kabila ne transmette à son successeur l'étendard aux couleurs nationales.

Tshisekedi a aussi reçu, selon le protocole, un exemplaire de la Constitution et les armoiries, sous les ovations de milliers de ses partisans mêlés aux officiels.

Lors d'une cérémonie officielle, "émouvante, du jamais vu dans notre pays", selon les commentateurs de la RTNC, le fils d'Etienne Tshisekedi a prêté serment au Palais de la Nation. "Moi, Tshisekedi Félix Antoine Tshilombo, élu Président de la République Démocratique du Congo, je jure solennellement devant Dieu et la nation, d'observer et de défendre la Constitution et les lois de la République": ainsi a débuté le discours solennel prononcé par Félix Tshisekedi sous le regard d'un Joseph Kabila stoïque et aux yeux cachés derrière des lunettes sombres. Le nouveau président a notamment juré "de ne (se) laisser guider que par l'intérêt général et le respect des droits de la personne humaine". Les coups de canon ont ensuite résonné dans les jardins du Palais, avant que Kabila ne transmette à son successeur l'étendard aux couleurs nationales. Tshisekedi a aussi reçu, selon le protocole, un exemplaire de la Constitution et les armoiries, sous les ovations de milliers de ses partisans mêlés aux officiels.