"Save the children" avait déjà lancé une campagne marquante en 2014. On y voyait une petite Anglaise, à la vie tout à fait normale, basculer au milieu d'un conflit et être forcée de quitter sa maison.

Dans sa nouvelle campagne, l'ONG s'intéresse au sort des réfugiés. Dans cette vidéo, on retrouve la même petite fille qui vit dans un camp de réfugiés avec sa mère. Elle va tenter la traversée en bateau durant laquelle des milliers de personnes, dont de nombreux enfants, ont perdu la vie ces derniers mois. "Ce n'est pas parce que ça n'arrive pas ici que ça n'a pas lieu", clame "Save the children" à la fin de la vidéo. Douloureux rappel.

Soixante millions de personnes ont été forcées de quitter leur habitation depuis le début du conflit. Il s'agit du plus grand mouvement de population depuis la Seconde Guerre mondiale.

"Save the children" avait déjà lancé une campagne marquante en 2014. On y voyait une petite Anglaise, à la vie tout à fait normale, basculer au milieu d'un conflit et être forcée de quitter sa maison.Dans sa nouvelle campagne, l'ONG s'intéresse au sort des réfugiés. Dans cette vidéo, on retrouve la même petite fille qui vit dans un camp de réfugiés avec sa mère. Elle va tenter la traversée en bateau durant laquelle des milliers de personnes, dont de nombreux enfants, ont perdu la vie ces derniers mois. "Ce n'est pas parce que ça n'arrive pas ici que ça n'a pas lieu", clame "Save the children" à la fin de la vidéo. Douloureux rappel. Soixante millions de personnes ont été forcées de quitter leur habitation depuis le début du conflit. Il s'agit du plus grand mouvement de population depuis la Seconde Guerre mondiale.