Deuxième pays le plus touché en Europe après l'Italie, l'Espagne, qui s'apprête à dévoiler des mesures drastiques pour tenter de limiter la propagation du virus, compte 183 morts contre 121 vendredi soir, si l'on y ajoute les décès annoncés depuis ce bilan par la région de Madrid.

Le Premier ministre socialiste Pedro Sanchez, dont l'allocution était prévue initialement à 13H00 GMT, s'exprimera "dans l'après-midi" à l'issue d'un conseil des ministres extraordinaire convoqué pour décréter l'état d'alerte, selon ses services.

Il devrait annoncer probablement de nouvelles mesures draconiennes pour tenter d'endiguer la pandémie.

L'état d'alerte permet notamment au gouvernement de limiter la circulation des personnes et de réquisitionner tout type de biens.

Alors que le nombre de cas a été multiplié par dix depuis dimanche, les autorités nationales et régionales ont multiplié les mesures ces derniers jours.

La région de Madrid, la plus touchée du pays avec près de 3.000 cas, a notamment décrété depuis samedi la fermeture de tous les commerces non essentiels.

Deuxième pays le plus touché en Europe après l'Italie, l'Espagne, qui s'apprête à dévoiler des mesures drastiques pour tenter de limiter la propagation du virus, compte 183 morts contre 121 vendredi soir, si l'on y ajoute les décès annoncés depuis ce bilan par la région de Madrid.Le Premier ministre socialiste Pedro Sanchez, dont l'allocution était prévue initialement à 13H00 GMT, s'exprimera "dans l'après-midi" à l'issue d'un conseil des ministres extraordinaire convoqué pour décréter l'état d'alerte, selon ses services. Il devrait annoncer probablement de nouvelles mesures draconiennes pour tenter d'endiguer la pandémie.L'état d'alerte permet notamment au gouvernement de limiter la circulation des personnes et de réquisitionner tout type de biens.Alors que le nombre de cas a été multiplié par dix depuis dimanche, les autorités nationales et régionales ont multiplié les mesures ces derniers jours.La région de Madrid, la plus touchée du pays avec près de 3.000 cas, a notamment décrété depuis samedi la fermeture de tous les commerces non essentiels.