Rien que dans le Land de Rhénanie du Nord-Westphalie, les coûts devraient dépasser 13 milliards d'euros, a déclaré le Premier ministre Armin Laschet lundi lors d'une session extraordinaire du parlement de l'État. Les dommages causés par les inondations dans l'État voisin de Rhénanie-Palatinat devraient être au moins aussi importants. Au total, 184 personnes ont été tuées dans les deux régions.

Le fonds national de reconstruction prévu devrait être de 20 à 30 milliards d'euros, a déclaré M. Laschet, qui est actuellement le principal candidat pour succéder à Angela Merkel à la chancellerie allemande après les élections législatives du mois prochain.

Plus de 150 écoles et plus de 200 crèches ont été endommagées rien qu'en Rhénanie du Nord-Westphalie, a déclaré Armin Laschet.

Des cabinets médicaux et plus de 50 pharmacies ont également été touchés par les inondations, qu'Armin Laschet a décrites comme la pire catastrophe naturelle à avoir frappé son État depuis la fondation de la République fédérale d'Allemagne dans les années qui ont suivi la Seconde Guerre mondiale.

L'Allemagne veut tirer les leçons de cette tragédie et étudie plusieurs pistes pour améliorer son système d'alerte aux catastrophes, notamment la mise en place de notifications sur téléphone portable.

Rien que dans le Land de Rhénanie du Nord-Westphalie, les coûts devraient dépasser 13 milliards d'euros, a déclaré le Premier ministre Armin Laschet lundi lors d'une session extraordinaire du parlement de l'État. Les dommages causés par les inondations dans l'État voisin de Rhénanie-Palatinat devraient être au moins aussi importants. Au total, 184 personnes ont été tuées dans les deux régions. Le fonds national de reconstruction prévu devrait être de 20 à 30 milliards d'euros, a déclaré M. Laschet, qui est actuellement le principal candidat pour succéder à Angela Merkel à la chancellerie allemande après les élections législatives du mois prochain.Plus de 150 écoles et plus de 200 crèches ont été endommagées rien qu'en Rhénanie du Nord-Westphalie, a déclaré Armin Laschet.Des cabinets médicaux et plus de 50 pharmacies ont également été touchés par les inondations, qu'Armin Laschet a décrites comme la pire catastrophe naturelle à avoir frappé son État depuis la fondation de la République fédérale d'Allemagne dans les années qui ont suivi la Seconde Guerre mondiale.L'Allemagne veut tirer les leçons de cette tragédie et étudie plusieurs pistes pour améliorer son système d'alerte aux catastrophes, notamment la mise en place de notifications sur téléphone portable.