Après l'empoisonnement début mars à Salisbury de l'ex-agent double russe Sergueï Skripal et de sa fille Ioulia, "les Etats-Unis ont déterminé le 6 août (...) que le gouvernement russe avait utilisé des armes chimiques ou biologiques en violation des lois internationales", a indiqué la porte-parole du département d'Etat, Heather Nauert, dans un communiqué.

Conformément à la loi américaine sur les armes chimiques, cette détermination entraine l'imposition de sanctions économiques qui devraient entrer en vigueur fin août (le 22), a-t-elle ajouté, sans précision sur la nature des sanctions.

Après l'empoisonnement début mars à Salisbury de l'ex-agent double russe Sergueï Skripal et de sa fille Ioulia, "les Etats-Unis ont déterminé le 6 août (...) que le gouvernement russe avait utilisé des armes chimiques ou biologiques en violation des lois internationales", a indiqué la porte-parole du département d'Etat, Heather Nauert, dans un communiqué. Conformément à la loi américaine sur les armes chimiques, cette détermination entraine l'imposition de sanctions économiques qui devraient entrer en vigueur fin août (le 22), a-t-elle ajouté, sans précision sur la nature des sanctions.