"Hamza Ben Laden, le haut responsable d'Al-Quaïda et fils d'Oussama Ben Laden, a été tué lors d'une opération de contre-terrorisme menée par les États-Unis dans la région de l'Afghanistan/Pakistan", a déclaré le président américain dans un communiqué. Le ministre américain de la Défense, Mark Esper, avait déjà confirmé fin août le décès de l'héritier du chef d'Al-Qaïda, précisant toutefois qu'il "n'avait pas les détails".

Considéré comme le fils préféré -voire le successeur désigné- d'Oussama Ben Laden, le fondateur du réseau à l'origine des attentats du 11 septembre 2001, le jeune homme d'une trentaine d'années figurait sur la liste noire américaine des personnes accusées de "terrorisme". Hamza Ben Laden est souvent considéré comme le "prince héritier du djihad" anti-occidental. Quinzième de la vingtaine d'enfants d'Oussama Ben Laden, fils de sa troisième femme, Hamza avait été déchu en mars de sa nationalité saoudienne.