Un cas a été enregistré le 13 octobre chez une femme à Ratoma, dans la banlieue de Conakry. L'autre a été détecté le lendemain lors d'analyses post-mortem sur un homme dans la région de Forecariah, à l'ouest de la capitale, a dit une porte-parole de l'OMS devant la presse à Genève. Les derniers cas d'Ebola en Guinée avaient été enregistrés les 26 et 27 septembre.

La Sierra Leone, le Liberia et la Guinée ont été les plus affectés par l'épidémie d'Ebola apparue fin décembre 2013 dans le Sud de la Guinée. Le virus a fait quelque 11.300 morts sur plus de 28.400 cas recensés, à 99% dans ces trois pays, selon l'OMS.

La Sierra Leone espère être déclarée exempte de contagion en novembre. Selon les règles de l'OMS, un pays est déclaré exempt 42 jours après le dernier cas connu - soit deux fois la durée maximale d'incubation de la maladie.

Un cas a été enregistré le 13 octobre chez une femme à Ratoma, dans la banlieue de Conakry. L'autre a été détecté le lendemain lors d'analyses post-mortem sur un homme dans la région de Forecariah, à l'ouest de la capitale, a dit une porte-parole de l'OMS devant la presse à Genève. Les derniers cas d'Ebola en Guinée avaient été enregistrés les 26 et 27 septembre. La Sierra Leone, le Liberia et la Guinée ont été les plus affectés par l'épidémie d'Ebola apparue fin décembre 2013 dans le Sud de la Guinée. Le virus a fait quelque 11.300 morts sur plus de 28.400 cas recensés, à 99% dans ces trois pays, selon l'OMS. La Sierra Leone espère être déclarée exempte de contagion en novembre. Selon les règles de l'OMS, un pays est déclaré exempt 42 jours après le dernier cas connu - soit deux fois la durée maximale d'incubation de la maladie.