Ces photos prises dimanche montrent des soldats belges dans le village d'Abu Ghaddur à environ cinq kilomètres à l'est de Tal Afar, une ville occupée par les combattants de Daesh (acronyme arabe de l'Etat islamique) dans laquelle les forces irakiennes sont entrées mardi.

Sur ces clichés, l'on voit ces militaires s'apprêtant à lancer un drone ou en observation, équipés d'un lance-missile notamment. D'autres photos prises le même jour dans la même localité montrent des soldats américains d'une unité aéroportée d'élite munis du même équipement.

La Défense n'a pas voulu faire de commentaire à propos de ces images, renvoyant à la conférence de presse mensuelle qu'elle organise à propos des missions belges à l'étranger.

Le 26 avril, de retour d'une visite en Irak avec ses collègues de l'Intérieur et de l'Asile, le ministre de la Défense, Steven Vandeput, avait admis que des militaires belges étaient "au front" dans le nord de l'Irak pour aider les forces irakiennes et les peshmergas (combattants kurdes) dans la lutte contre l'Etat islamique.

Ces soldats font de l'observation et rassemblent des informations, et soutiennent les forces locales dans une "mission d'entraînement et d'assistance plus mobile", avait-il alors expliqué.

Bagdad a annoncé dimanche le lancement d'une offensive pour chasser les djihadistes de cette cité historique de 200.000 habitants, située à 70 km à l'ouest de Mossoul. Deux quartiers ont été repris mardi.

Ces photos prises dimanche montrent des soldats belges dans le village d'Abu Ghaddur à environ cinq kilomètres à l'est de Tal Afar, une ville occupée par les combattants de Daesh (acronyme arabe de l'Etat islamique) dans laquelle les forces irakiennes sont entrées mardi. Sur ces clichés, l'on voit ces militaires s'apprêtant à lancer un drone ou en observation, équipés d'un lance-missile notamment. D'autres photos prises le même jour dans la même localité montrent des soldats américains d'une unité aéroportée d'élite munis du même équipement. La Défense n'a pas voulu faire de commentaire à propos de ces images, renvoyant à la conférence de presse mensuelle qu'elle organise à propos des missions belges à l'étranger. Le 26 avril, de retour d'une visite en Irak avec ses collègues de l'Intérieur et de l'Asile, le ministre de la Défense, Steven Vandeput, avait admis que des militaires belges étaient "au front" dans le nord de l'Irak pour aider les forces irakiennes et les peshmergas (combattants kurdes) dans la lutte contre l'Etat islamique. Ces soldats font de l'observation et rassemblent des informations, et soutiennent les forces locales dans une "mission d'entraînement et d'assistance plus mobile", avait-il alors expliqué. Bagdad a annoncé dimanche le lancement d'une offensive pour chasser les djihadistes de cette cité historique de 200.000 habitants, située à 70 km à l'ouest de Mossoul. Deux quartiers ont été repris mardi.