Selon un nouveau rapport des Nations Unies, publié par The New York Times, les enfants hospitalisés en Syrie sont systématiquement torturés. Certains sont martyrisés à tel point que, déjà blessés, ils succombent à leurs blessures.

Les hôpitaux syriens sont devenus le point de mire de l'armée. Selon le rapport des Nations Unies, les attaques des troupes d'Assad tuent le personnel soignant et les patients. Les Nations Unies avaient déjà signalé que les rebelles s'en prenaient également aux hôpitaux. Ces attaques enfreignent les lois les plus fondamentales de la guerre.

Droits de l'Homme

Cependant, la violence dépasse les attaques de l'extérieur. Outre les tortures infligées aux enfants hospitalisés, un hôpital militaire de Damas refuserait les patients venus de régions rebelles.

Le rapport a été établi par une commission d'enquête mandatée par l'ONU sur les crimes contre les droits de l'Homme en Syrie.

Selon un nouveau rapport des Nations Unies, publié par The New York Times, les enfants hospitalisés en Syrie sont systématiquement torturés. Certains sont martyrisés à tel point que, déjà blessés, ils succombent à leurs blessures. Les hôpitaux syriens sont devenus le point de mire de l'armée. Selon le rapport des Nations Unies, les attaques des troupes d'Assad tuent le personnel soignant et les patients. Les Nations Unies avaient déjà signalé que les rebelles s'en prenaient également aux hôpitaux. Ces attaques enfreignent les lois les plus fondamentales de la guerre. Droits de l'Homme Cependant, la violence dépasse les attaques de l'extérieur. Outre les tortures infligées aux enfants hospitalisés, un hôpital militaire de Damas refuserait les patients venus de régions rebelles. Le rapport a été établi par une commission d'enquête mandatée par l'ONU sur les crimes contre les droits de l'Homme en Syrie.