Alors qu'il a promis de faire de la Turquie un pays fort d'ici 2023, Erdogan est en proie à une série de revers. Le pire a été sa défaite électorale à Istanbul. En même temps, il a pris les Américains à rebrousse-poil en achetant des missiles antiaériens russes et s'est mis les Européens à dos en envoyant des navires dans des régions contestées de la mer Méditerranée. Pour certains en Occident, la rupture est maintenant claire et nette et on peut ignorer les Turcs. Rien n'est moins vrai.
...