ll est loin, le temps où Felipe VI, tout jeune roi, débarquait en Catalogne au volant d'une Seat Ibiza avec le chef du gouvernement autonome de l'époque, Artur Mas, comme copilote, à l'occasion des 30 ans du modèle fétiche de la marque. Mas a cédé la place à Carles Puigdemont, un référendum illégal pour l'indépendance de la province a eu lieu, et le discret souverain d'Espagne a décidé de prononcer un discours d'une exceptionnelle fermeté à la télévision, le 3 octobre, accusant ces séparatistes " hors la loi " de briser en deux la société catalane. Après trois ans de règne, voilà le sobre Felipe soumis à l'épreuve du feu : le fils de Juan Carlos saura-t-il incarner l'unité du royaume - fonction essentielle de la monarchie espagnole - dans une péninsule mosaïque de 17 régions, aussi disparates économiquement que culturellement ?
...