Indicateur important, le nombre des cas diagnostiqués ne reflète toutefois qu'une fraction du nombre réel des contaminations et les comparaisons entre pays sont à prendre avec précaution, les politiques de tests différant d'un pays à l'autre.

Plus de 400.000 cas quotidiens

Avec 416.600 contaminations enregistrées quotidiennement dans le monde cette semaine, l'indicateur a fortement accéléré (+11% par rapport à la semaine précédente), selon un bilan de l'AFP arrêté à jeudi. La pandémie gagne de nouveau du terrain, alors qu'elle avait ralenti entre fin avril et la mi-juin.

Détériorations presque partout

Cette semaine encore, seule la zone Amérique latine/Caraïbes a vu sa situation s'améliorer, avec 9% de nouveaux cas en moins par rapport à la semaine précédente.

La pandémie a accéléré dans toutes les autres régions: +34% en Europe, +26% dans la zone Etats-Unis/Canada, +23% en Afrique, +18% au Moyen-Orient, +13% en Asie. En Océanie, les contaminations ont aussi accéléré, de 90%, mais le coronavirus y circule encore relativement peu (600 cas par jour).

Le variant delta du coronavirus, identifié pour la première fois en Inde en avril et jugé plus contagieux, devient dominant dans de nombreux pays.

Plus fortes accélérations

La Grèce est le pays où l'épidémie a accéléré le plus (+200%, 1.400 nouveaux cas par jour), parmi ceux ayant enregistré au moins 1.000 contaminations quotidiennes au cours de la semaine écoulée.

Suivent la Birmanie (+140%, 3.000), le Vietnam (+129%, 1.000), le Zimbabwe (+125%, 1.800) et le Mozambique (+117%, 1.100).

Plus fortes décrues

A l'inverse, c'est de nouveau l'Uruguay qui a enregistré la plus forte décrue cette semaine (-45%, 700 nouveaux cas par jour), devant l'Equateur (-37%, 900), la Zambie (-27%, 1.800), le Sri Lanka (-26%, 1.400) et les Emirats arabes unis (-22%, 1.600).

Le plus de contaminations

Malgré une nouvelle décélération (-10%), le Brésil reste le pays ayant enregistré le plus grand nombre de nouvelles contaminations en valeur absolue cette semaine (48.600 cas quotidiens), devant l'Inde (42.600, -9%) et l'Indonésie (30.700, +44%).

En proportion de la population, le pays ayant recensé le plus de nouveaux cas cette semaine reste l'archipel des Seychelles (1.119 pour 100.000 habitants), qui est pourtant l'un des pays les plus en avance en termes de vaccination, avec 68% d'habitants complètement vaccinés avec des doses Sinopharm ou AstraZeneca/Oxford.

Décès

Le Brésil reste largement en tête du classement des décès quotidiens, avec 1.441 morts par jour cette semaine, devant l'Inde (796) et la Russie (698).

Au niveau mondial, les décès quotidiens ont légèrement ralenti cette semaine (7.871 par jour, -1%).

Le Portugal vaccine à plein régime

Le Portugal reste, pour la deuxième semaine consécutive, le pays qui vaccine le plus vite parmi ceux de plus d'un million d'habitants, en administrant des doses à 1,48% de sa population chaque jour. Suivent la Suède (1,46%), le Canada (1,32%), le Japon (1,25%) et Singapour (1,20%).

S'ils vaccinent désormais moins vite, les Emirats arabes unis (160 doses administrées pour 100 habitants), le Bahrein (128), Israël (126), le Chili (123), l'Uruguay (122), le Royaume-Uni (118) ou les Etats-Unis (100) figurent parmi les pays dont les campagnes de vaccination sont les plus avancées.

Cet indicateur peut dépasser 100 doses pour 100 habitants dans la mesure où la plupart des vaccins en circulation nécessitent deux doses pour être pleinement efficaces.

Indicateur important, le nombre des cas diagnostiqués ne reflète toutefois qu'une fraction du nombre réel des contaminations et les comparaisons entre pays sont à prendre avec précaution, les politiques de tests différant d'un pays à l'autre.Avec 416.600 contaminations enregistrées quotidiennement dans le monde cette semaine, l'indicateur a fortement accéléré (+11% par rapport à la semaine précédente), selon un bilan de l'AFP arrêté à jeudi. La pandémie gagne de nouveau du terrain, alors qu'elle avait ralenti entre fin avril et la mi-juin.Cette semaine encore, seule la zone Amérique latine/Caraïbes a vu sa situation s'améliorer, avec 9% de nouveaux cas en moins par rapport à la semaine précédente.La pandémie a accéléré dans toutes les autres régions: +34% en Europe, +26% dans la zone Etats-Unis/Canada, +23% en Afrique, +18% au Moyen-Orient, +13% en Asie. En Océanie, les contaminations ont aussi accéléré, de 90%, mais le coronavirus y circule encore relativement peu (600 cas par jour).Le variant delta du coronavirus, identifié pour la première fois en Inde en avril et jugé plus contagieux, devient dominant dans de nombreux pays.La Grèce est le pays où l'épidémie a accéléré le plus (+200%, 1.400 nouveaux cas par jour), parmi ceux ayant enregistré au moins 1.000 contaminations quotidiennes au cours de la semaine écoulée. Suivent la Birmanie (+140%, 3.000), le Vietnam (+129%, 1.000), le Zimbabwe (+125%, 1.800) et le Mozambique (+117%, 1.100).A l'inverse, c'est de nouveau l'Uruguay qui a enregistré la plus forte décrue cette semaine (-45%, 700 nouveaux cas par jour), devant l'Equateur (-37%, 900), la Zambie (-27%, 1.800), le Sri Lanka (-26%, 1.400) et les Emirats arabes unis (-22%, 1.600).Malgré une nouvelle décélération (-10%), le Brésil reste le pays ayant enregistré le plus grand nombre de nouvelles contaminations en valeur absolue cette semaine (48.600 cas quotidiens), devant l'Inde (42.600, -9%) et l'Indonésie (30.700, +44%).En proportion de la population, le pays ayant recensé le plus de nouveaux cas cette semaine reste l'archipel des Seychelles (1.119 pour 100.000 habitants), qui est pourtant l'un des pays les plus en avance en termes de vaccination, avec 68% d'habitants complètement vaccinés avec des doses Sinopharm ou AstraZeneca/Oxford. Le Brésil reste largement en tête du classement des décès quotidiens, avec 1.441 morts par jour cette semaine, devant l'Inde (796) et la Russie (698).Au niveau mondial, les décès quotidiens ont légèrement ralenti cette semaine (7.871 par jour, -1%).Le Portugal reste, pour la deuxième semaine consécutive, le pays qui vaccine le plus vite parmi ceux de plus d'un million d'habitants, en administrant des doses à 1,48% de sa population chaque jour. Suivent la Suède (1,46%), le Canada (1,32%), le Japon (1,25%) et Singapour (1,20%).S'ils vaccinent désormais moins vite, les Emirats arabes unis (160 doses administrées pour 100 habitants), le Bahrein (128), Israël (126), le Chili (123), l'Uruguay (122), le Royaume-Uni (118) ou les Etats-Unis (100) figurent parmi les pays dont les campagnes de vaccination sont les plus avancées.Cet indicateur peut dépasser 100 doses pour 100 habitants dans la mesure où la plupart des vaccins en circulation nécessitent deux doses pour être pleinement efficaces.