Face à la flambée des contaminations liées au variant Omicron en Grèce, le gouvernement a annoncé mercredi une nouvelle série de restrictions dont l'interdiction de la musique dans les bars et les restaurants pour tenter de limiter les sorties en vue du Nouvel an.

"Le variant Omicron domine actuellement et le système public de la santé est sous pression", a prévenu Thanos Plevris, le ministre grec de la Santé, dans un message télévisé. Afin d'endiguer la pandémie, le ministre a annoncé qu'à partir de jeudi et jusqu'au 16 janvier "la restauration et le divertissement ne seront autorisés à accueillir que des tablées allant jusqu'à six personnes et la musique sera interdite". "Bars et restaurants fermeront à minuit mais pour le réveillon du 31 décembre ils seront autorisés à rester ouverts jusqu'à deux heures du matin mais toujours sans musique", a souligné Thanos Plevris.

La Grèce a enregistré mardi un nouveau record de contaminations avec 21.657 nouveaux cas, poussant le gouvernement à avancer de cinq jours les restrictions annoncées lundi et prévues initialement pour entrer en vigueur à partir du 3 janvier, après les fêtes de fin d'année. Outre les mesures dans les bars et les restaurants, les restrictions qui seront désormais appliquées à partir de jeudi concernent le télétravail dans les secteurs public et privé qui doit passer de 20% à 50%.

Ces mesures prévoient également le port obligatoire du masque FFP2 ou de deux masques chirurgicaux l'un sur l'autre pour le personnel travaillant dans le secteur de la restauration et pour se rendre au supermarché ou dans les transports en commun.

Toutes les manifestations ou rassemblements publics pour les fêtes du 31 janvier ont été annulées. Le ministre a incité ses compatriotes à limiter les rassemblements familiaux et à faire des tests rapides avant toute rencontre prévue.

Au total, 1.105.885 infections ont été enregistrées depuis l'apparition de la pandémie en Grèce. Athènes et Thessalonique, la deuxième ville grecque, située dans le nord, où vit presque la moitié de la population du pays (10,7 millions de personnes) sont les plus touchées actuellement par le variant Omicron, selon les autorités.

Le 14 décembre, le pays a enregistré un record de 130 décès en 24 heures. Le nombre de décès quotidiens est ensuite repassé en dessous de 100. Au total, 20.557 morts ont été enregistrées depuis l'apparition de la pandémie en février 2020.

Face à la flambée des contaminations liées au variant Omicron en Grèce, le gouvernement a annoncé mercredi une nouvelle série de restrictions dont l'interdiction de la musique dans les bars et les restaurants pour tenter de limiter les sorties en vue du Nouvel an."Le variant Omicron domine actuellement et le système public de la santé est sous pression", a prévenu Thanos Plevris, le ministre grec de la Santé, dans un message télévisé. Afin d'endiguer la pandémie, le ministre a annoncé qu'à partir de jeudi et jusqu'au 16 janvier "la restauration et le divertissement ne seront autorisés à accueillir que des tablées allant jusqu'à six personnes et la musique sera interdite". "Bars et restaurants fermeront à minuit mais pour le réveillon du 31 décembre ils seront autorisés à rester ouverts jusqu'à deux heures du matin mais toujours sans musique", a souligné Thanos Plevris.La Grèce a enregistré mardi un nouveau record de contaminations avec 21.657 nouveaux cas, poussant le gouvernement à avancer de cinq jours les restrictions annoncées lundi et prévues initialement pour entrer en vigueur à partir du 3 janvier, après les fêtes de fin d'année. Outre les mesures dans les bars et les restaurants, les restrictions qui seront désormais appliquées à partir de jeudi concernent le télétravail dans les secteurs public et privé qui doit passer de 20% à 50%. Ces mesures prévoient également le port obligatoire du masque FFP2 ou de deux masques chirurgicaux l'un sur l'autre pour le personnel travaillant dans le secteur de la restauration et pour se rendre au supermarché ou dans les transports en commun. Toutes les manifestations ou rassemblements publics pour les fêtes du 31 janvier ont été annulées. Le ministre a incité ses compatriotes à limiter les rassemblements familiaux et à faire des tests rapides avant toute rencontre prévue. Au total, 1.105.885 infections ont été enregistrées depuis l'apparition de la pandémie en Grèce. Athènes et Thessalonique, la deuxième ville grecque, située dans le nord, où vit presque la moitié de la population du pays (10,7 millions de personnes) sont les plus touchées actuellement par le variant Omicron, selon les autorités. Le 14 décembre, le pays a enregistré un record de 130 décès en 24 heures. Le nombre de décès quotidiens est ensuite repassé en dessous de 100. Au total, 20.557 morts ont été enregistrées depuis l'apparition de la pandémie en février 2020.