Les concerts avec du public debout seront à nouveau autorisés en France à partir du 30 juin, tandis que les discothèques pourront rouvrir "à compter du 9 juillet", a annoncé lundi le gouvernement français.

La réouverture de ces lieux de fête se fera uniquement sur présentation d'un pass sanitaire (preuve de vaccination ou de test négatif récent), avec des capacités d'accueil réduite à 75% pour les événements en intérieur, et le masque y sera fortement recommandé sans être obligatoire.

C'est déplorable qu'on ait pas une cohésion européenne sur ce genre de choses", regrette Lorenzo Serra, porte-parole de la Brussels By Night Federation. "Parce que la conséquence de tout ça c'est que les gens qui veulent s'amuser, ils vont prendre leur voiture et passer la frontière, Liège est juste a coté des Pays-Bas et Bruxelles n'est pas bien loin de Lille. Et ça risque de créer des accidents parce que des gens vont reprendre le volant après avoir bu".

Le porte-parole regrette aussi le manque de perspective en Belgique. "Nous avons travaillé à l'élaboration d'un protocole sanitaire en collaboration avec une cinquantaine d'opérateurs à travers tout le pays" explique-t-il. "Ce protocole a été validé et envoyé au ministre Clarinval et à plusieurs autres représentants politiques le 3 juin. Nous sommes presque 20 jours plus tard et aucune séance de travail n'a été menée autour de ce protocole. En soi ce n'est pas dramatique, on ne demande pas à ouvrir du jour au lendemain mais une réouverture c'est beaucoup de boulot et il nous faut donc des perspectives, il faut qu'on soit prévenus trois mois à l'avance, pas trois jours."

Selon Lorenzo Serra, le politique se moque du secteur. "On a vraiment l'impression d'être des fusibles, qu'on fait sauter quand on veut. On a été très calmes jusqu'à présent mais avec cette annonce de la réouverture des clubs en France et aux Pays-Bas, je pense que ça va commencer à péter. J'ai reçu quelques messages de professionnels qui sont assez énervés et on n'est pas à l'abri que certains décident d'ouvrir pendant l'été, quoi qu'il en coute."

Brussels By Night coorganisera un événement test, avec la Ville de Bruxelles, Brussels Expo, le CHU Saint-Pierre, LHUB-ULB et Brussels Major Event, à la salle La Madeleine à Bruxelles le 3 juillet.

La réouverture de ces lieux de fête se fera uniquement sur présentation d'un pass sanitaire (preuve de vaccination ou de test négatif récent), avec des capacités d'accueil réduite à 75% pour les événements en intérieur, et le masque y sera fortement recommandé sans être obligatoire.C'est déplorable qu'on ait pas une cohésion européenne sur ce genre de choses", regrette Lorenzo Serra, porte-parole de la Brussels By Night Federation. "Parce que la conséquence de tout ça c'est que les gens qui veulent s'amuser, ils vont prendre leur voiture et passer la frontière, Liège est juste a coté des Pays-Bas et Bruxelles n'est pas bien loin de Lille. Et ça risque de créer des accidents parce que des gens vont reprendre le volant après avoir bu". Le porte-parole regrette aussi le manque de perspective en Belgique. "Nous avons travaillé à l'élaboration d'un protocole sanitaire en collaboration avec une cinquantaine d'opérateurs à travers tout le pays" explique-t-il. "Ce protocole a été validé et envoyé au ministre Clarinval et à plusieurs autres représentants politiques le 3 juin. Nous sommes presque 20 jours plus tard et aucune séance de travail n'a été menée autour de ce protocole. En soi ce n'est pas dramatique, on ne demande pas à ouvrir du jour au lendemain mais une réouverture c'est beaucoup de boulot et il nous faut donc des perspectives, il faut qu'on soit prévenus trois mois à l'avance, pas trois jours." Selon Lorenzo Serra, le politique se moque du secteur. "On a vraiment l'impression d'être des fusibles, qu'on fait sauter quand on veut. On a été très calmes jusqu'à présent mais avec cette annonce de la réouverture des clubs en France et aux Pays-Bas, je pense que ça va commencer à péter. J'ai reçu quelques messages de professionnels qui sont assez énervés et on n'est pas à l'abri que certains décident d'ouvrir pendant l'été, quoi qu'il en coute." Brussels By Night coorganisera un événement test, avec la Ville de Bruxelles, Brussels Expo, le CHU Saint-Pierre, LHUB-ULB et Brussels Major Event, à la salle La Madeleine à Bruxelles le 3 juillet.