"À l'intérieur avec les miens, dehors en citoyens", voilà comment résumer les mesures prises chez nos voisins français. Cela signifie qu'ils ne sont pas autorisés à recevoir des gens chez eux, mais par contre, ils peuvent voir des gens dehors, maximum six personnes, en respectant les règles sanitaires de base. Il est également interdit de se déplacer en dehors de sa région. Cela n'est d'application que pour les 19 départements confinés. Par contre, pour l'ensemble du territoire français, les commerces non-alimentaires sont fermés et le couvre-feu est passé de 18h à 19h.

En Italie, les règles sont différentes selon les régions. D'une part, onze régions sont concernées par l'instauration d'un couvre-feu de 22h à 5h. Les Italiens de ces régions ne peuvent pas non plus aller d'une municipalité à une autre, ils doivent rester dans leur municipalité de résidence. Ils ne peuvent voir que deux personnes maximum par jour, sans quitter leur municipalité. D'autre part, dans dix autres régions, les règles sont plus strictes. Les habitants de ces régions ne peuvent sortir que pour aller travailler, pour des raisons de santé ou pour une urgence, tout en restant dans leur municipalité. Il n'y a que le week-end de Pâques à savoir, les 3, 4 et 5 avril, qu'ils peuvent rendre visite à d'autres personnes, selon les mêmes règles que les onze autres régions

Chez nos voisins allemands, après avoir annoncé des mesures très strictes, celles-ci n'entreront, pour finir, pas en vigueur. Ce sont donc les mesures déjà existantes qui sont prolongées, dont la fermeture des commerces non essentiels et des lieux de culture. L'Allemagne est plus stricte en ce qui concerne le port du masque puisque dans les magasins ainsi que dans les transports en commun, les citoyens sont obligés de porter des masques médicaux tels que les masques FFP2.

Aux Pays-Bas, pour les commerces non-essentiels, c'est le même système que chez nous qui est mis en place, avec une différence malgré tout. En effet, les citoyens doivent prendre un rendez-vous au moins 4h avant pour se rendre dans un magasin non-essentiel. Alors qu'en Belgique, le rendez-vous peut être pris n'importe quand, même une minute avant d'y entrer. En ce qui concerne le couvre-feu, il y en a également un aux Pays-Bas qui commence à 22h.

Les Anglais, eux, sont toujours dans la phase de lockdown national jusqu'au 29 mars minimum. Les citoyens doivent donc rester chez eux, sauf pour les activités essentielles, le travail, des raisons médicales ou pour faire du sport. Néanmoins, les anglais peuvent voir une personne étrangère à leur bulle, à l'extérieur.

La situation en Espagne et au Portugal est meilleure que la nôtre. En Espagne, les restaurants et bars sont ouverts, du moins en extérieur et un couvre-feu est imposé à 22h ou 23h en fonction des régions. Le Portugal, lui, met en place son plan de déconfinement.

Lauriane Vandendael

"À l'intérieur avec les miens, dehors en citoyens", voilà comment résumer les mesures prises chez nos voisins français. Cela signifie qu'ils ne sont pas autorisés à recevoir des gens chez eux, mais par contre, ils peuvent voir des gens dehors, maximum six personnes, en respectant les règles sanitaires de base. Il est également interdit de se déplacer en dehors de sa région. Cela n'est d'application que pour les 19 départements confinés. Par contre, pour l'ensemble du territoire français, les commerces non-alimentaires sont fermés et le couvre-feu est passé de 18h à 19h. En Italie, les règles sont différentes selon les régions. D'une part, onze régions sont concernées par l'instauration d'un couvre-feu de 22h à 5h. Les Italiens de ces régions ne peuvent pas non plus aller d'une municipalité à une autre, ils doivent rester dans leur municipalité de résidence. Ils ne peuvent voir que deux personnes maximum par jour, sans quitter leur municipalité. D'autre part, dans dix autres régions, les règles sont plus strictes. Les habitants de ces régions ne peuvent sortir que pour aller travailler, pour des raisons de santé ou pour une urgence, tout en restant dans leur municipalité. Il n'y a que le week-end de Pâques à savoir, les 3, 4 et 5 avril, qu'ils peuvent rendre visite à d'autres personnes, selon les mêmes règles que les onze autres régionsChez nos voisins allemands, après avoir annoncé des mesures très strictes, celles-ci n'entreront, pour finir, pas en vigueur. Ce sont donc les mesures déjà existantes qui sont prolongées, dont la fermeture des commerces non essentiels et des lieux de culture. L'Allemagne est plus stricte en ce qui concerne le port du masque puisque dans les magasins ainsi que dans les transports en commun, les citoyens sont obligés de porter des masques médicaux tels que les masques FFP2. Aux Pays-Bas, pour les commerces non-essentiels, c'est le même système que chez nous qui est mis en place, avec une différence malgré tout. En effet, les citoyens doivent prendre un rendez-vous au moins 4h avant pour se rendre dans un magasin non-essentiel. Alors qu'en Belgique, le rendez-vous peut être pris n'importe quand, même une minute avant d'y entrer. En ce qui concerne le couvre-feu, il y en a également un aux Pays-Bas qui commence à 22h. Les Anglais, eux, sont toujours dans la phase de lockdown national jusqu'au 29 mars minimum. Les citoyens doivent donc rester chez eux, sauf pour les activités essentielles, le travail, des raisons médicales ou pour faire du sport. Néanmoins, les anglais peuvent voir une personne étrangère à leur bulle, à l'extérieur. La situation en Espagne et au Portugal est meilleure que la nôtre. En Espagne, les restaurants et bars sont ouverts, du moins en extérieur et un couvre-feu est imposé à 22h ou 23h en fonction des régions. Le Portugal, lui, met en place son plan de déconfinement.Lauriane Vandendael