"Nous avons rompu la glace. Nous avons entamé les discussions. Ils (MM. Gbagbo et Ouattara) ont accepté de se rencontrer face à face mais à certaines conditions", a déclaré Raila Odinga, joint par téléphone.

Il s'exprimait depuis Abuja, la capitale nigériane où il est arrivé tôt mardi au lendemain d'une journée de médiation à Abidjan avec trois médiateurs de la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (Cédéao).

Cependant, le camp d'Alassane Ouattara, reconnu président légitime de la Côte d'Ivoire par l'essentiel de la communauté internationale, a fermement démenti qu'une rencontre soit prévue avec M. Gbagbo

"C'est totalement faux. Cette proposition a été faite par Odinga et nous l'avons totalement rejetée", a déclaré Ali Coulibaly, conseiller diplomatique de M. Ouattara. "Nous ne sommes pas contents" de cette déclaration et "nous la démentons totalement", a insisté M. Coulibaly.

M. Odinga et les trois émissaires de la Cédéao, les présidents Boni Yayi (Bénin), Ernest Koroma (Sierra Leone) et Pedro Pires (Cap-Vert), ont rencontré lundi à Abidjan Laurent Gbagbo et Alassane Ouattara qui revendiquent chacun la victoire de l'élection présidentielle du 28 novembre. Les quatre médiateurs ont quitté Abidjan sans annoncer une quelconque percée.

Ces envoyés doivent rendre compte de leur mission au chef de l'Etat nigérian Goodluck Jonathan, président en exercice de la Cédéao.

Le Vif.be, avec Belga

"Nous avons rompu la glace. Nous avons entamé les discussions. Ils (MM. Gbagbo et Ouattara) ont accepté de se rencontrer face à face mais à certaines conditions", a déclaré Raila Odinga, joint par téléphone. Il s'exprimait depuis Abuja, la capitale nigériane où il est arrivé tôt mardi au lendemain d'une journée de médiation à Abidjan avec trois médiateurs de la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (Cédéao). Cependant, le camp d'Alassane Ouattara, reconnu président légitime de la Côte d'Ivoire par l'essentiel de la communauté internationale, a fermement démenti qu'une rencontre soit prévue avec M. Gbagbo "C'est totalement faux. Cette proposition a été faite par Odinga et nous l'avons totalement rejetée", a déclaré Ali Coulibaly, conseiller diplomatique de M. Ouattara. "Nous ne sommes pas contents" de cette déclaration et "nous la démentons totalement", a insisté M. Coulibaly. M. Odinga et les trois émissaires de la Cédéao, les présidents Boni Yayi (Bénin), Ernest Koroma (Sierra Leone) et Pedro Pires (Cap-Vert), ont rencontré lundi à Abidjan Laurent Gbagbo et Alassane Ouattara qui revendiquent chacun la victoire de l'élection présidentielle du 28 novembre. Les quatre médiateurs ont quitté Abidjan sans annoncer une quelconque percée. Ces envoyés doivent rendre compte de leur mission au chef de l'Etat nigérian Goodluck Jonathan, président en exercice de la Cédéao. Le Vif.be, avec Belga