La quasi-totalité du territoire provincial, où le nouveau coronavirus est apparu en décembre dans le chef-lieu Wuhan, a été bouclé fin janvier afin de contenir la propagation de la maladie.

Plus de 50 millions d'habitants avaient interdiction de sortir des limites de leur commune.

Dans les villes, la plupart ne pouvaient quitter leur complexe résidentiel que pour effectuer quelques rares courses. Et des villages étaient barricadés.

"Toutes (les autorités administratives) dans les quartiers urbains et communes rurales qui sont classés en risque faible ont levé le confinement", a déclaré Liu Dongru, vice-directeur de la Commission de la santé du Hubei.

Un assouplissement similaire est appliqué dans les zones à "risque modéré" et "élevé", sous réserve "qu'aucun cas confirmé n'y a été recensé", a-t-il indiqué lors d'une conférence de presse, sans apporter de précisions complémentaires.

Cette annonce intervient après que le ministère de la Santé a rapporté samedi seulement quatre nouvelles contaminations dans le Hubei -- très loin des milliers annoncées quotidiennement en février.

Le président Xi Jinping a affirmé mardi à Wuhan que l'épidémie était "pratiquement jugulée". Dans la foulée, les autorités du Hubei avaient annoncé de premières mesures d'assouplissement pour les déplacements.

Elles ont autorisé les personnes saines n'ayant eu aucun contact avec un malade ou un cas suspect à voyager librement à l'intérieur des frontières provinciales. Sous réserve qu'ils viennent d'une zone à "risque faible" ou "modéré".

La ville de Wuhan, la plus touchée, n'est pas encore concernée par cette mesure.

La quasi-totalité du territoire provincial, où le nouveau coronavirus est apparu en décembre dans le chef-lieu Wuhan, a été bouclé fin janvier afin de contenir la propagation de la maladie.Plus de 50 millions d'habitants avaient interdiction de sortir des limites de leur commune. Dans les villes, la plupart ne pouvaient quitter leur complexe résidentiel que pour effectuer quelques rares courses. Et des villages étaient barricadés."Toutes (les autorités administratives) dans les quartiers urbains et communes rurales qui sont classés en risque faible ont levé le confinement", a déclaré Liu Dongru, vice-directeur de la Commission de la santé du Hubei.Un assouplissement similaire est appliqué dans les zones à "risque modéré" et "élevé", sous réserve "qu'aucun cas confirmé n'y a été recensé", a-t-il indiqué lors d'une conférence de presse, sans apporter de précisions complémentaires.Cette annonce intervient après que le ministère de la Santé a rapporté samedi seulement quatre nouvelles contaminations dans le Hubei -- très loin des milliers annoncées quotidiennement en février.Le président Xi Jinping a affirmé mardi à Wuhan que l'épidémie était "pratiquement jugulée". Dans la foulée, les autorités du Hubei avaient annoncé de premières mesures d'assouplissement pour les déplacements. Elles ont autorisé les personnes saines n'ayant eu aucun contact avec un malade ou un cas suspect à voyager librement à l'intérieur des frontières provinciales. Sous réserve qu'ils viennent d'une zone à "risque faible" ou "modéré".La ville de Wuhan, la plus touchée, n'est pas encore concernée par cette mesure.