"La France regrette vivement cette démarche unilatérale et non concertée, qui constitue une provocation et porte atteinte au rétablissement de la confiance nécessaire à la reprise urgente des négociations en vue d'un règlement juste et durable de la question chypriote", est-il indiqué dans un communiqué du ministère français des Affaires étrangères.

"La France regrette vivement cette démarche unilatérale et non concertée, qui constitue une provocation et porte atteinte au rétablissement de la confiance nécessaire à la reprise urgente des négociations en vue d'un règlement juste et durable de la question chypriote", est-il indiqué dans un communiqué du ministère français des Affaires étrangères.