"Les 37 victimes ont été retrouvées", a indiqué dans un communiqué l'Administration chinoise à la sécurité du travail, qui avait annoncé lundi un précédent bilan de 30 morts.

La mine de Pingyu, située à Yuzhou dans la province du Henan, a été touchée par un coup de grisou samedi alors que 276 hommes se trouvaient au fond. Un total de 239 avaient pu remonter sains et saufs à la surface.

Les opérations de secours ont été entravées par une épaisse couche de poussière à l'entrée du puits, laquelle laissait également peu de chance de survie aux mineurs.

Les mines chinoises sont réputées pour être les plus dangereuses du monde en raison des négligences en matière de sécurité et de la corruption, ainsi que de la priorité accordée aux impératifs de production.

L'an dernier, 2.631 personnes y sont mortes, selon les chiffres officiels. Des organisations indépendantes estiment toutefois que ce bilan est vraisemblablement beaucoup plus lourd car de nombreux accidents sont passés sous silence pour éviter des fermetures.

LeVif.be, avec Belga

"Les 37 victimes ont été retrouvées", a indiqué dans un communiqué l'Administration chinoise à la sécurité du travail, qui avait annoncé lundi un précédent bilan de 30 morts. La mine de Pingyu, située à Yuzhou dans la province du Henan, a été touchée par un coup de grisou samedi alors que 276 hommes se trouvaient au fond. Un total de 239 avaient pu remonter sains et saufs à la surface. Les opérations de secours ont été entravées par une épaisse couche de poussière à l'entrée du puits, laquelle laissait également peu de chance de survie aux mineurs. Les mines chinoises sont réputées pour être les plus dangereuses du monde en raison des négligences en matière de sécurité et de la corruption, ainsi que de la priorité accordée aux impératifs de production. L'an dernier, 2.631 personnes y sont mortes, selon les chiffres officiels. Des organisations indépendantes estiment toutefois que ce bilan est vraisemblablement beaucoup plus lourd car de nombreux accidents sont passés sous silence pour éviter des fermetures. LeVif.be, avec Belga