Les graines de ce qui allait se passer le 11 septembre 2001 ont été semées dès 1979, lorsque l'Union soviétique envahit l'Afghanistan. Le millionnaire saoudien et djihadiste convaincu Oussama ben Laden rejoint alors les moudjahidines arabes pour les aider à s'organiser. C'est le début d'Al-Qaida. Il y noue des liens étroits avec Omar Abdel-Rahman, alias "le cheikh aveugle". Ce chef spirituel égyptien prendra plus tard la tête de la branche internationale d'Al-Qaida et partira pour l'Amérique. C'est lui qui est derrière l'attentat avec une bombe de 600 kilos contre le WTC en 1993. Il avait prévu de mener cinq attaques simultanées à New York le même jour, mais son plan échoue et il est emprisonné à vie. Cela ne l'empêche cependant pas de prêcher et de trouver des adeptes partout dans le monde. C'est ses messages qui vont inspirer Oussama ben Ladin, qui s'est entre-temps radicalisé.
...

Les graines de ce qui allait se passer le 11 septembre 2001 ont été semées dès 1979, lorsque l'Union soviétique envahit l'Afghanistan. Le millionnaire saoudien et djihadiste convaincu Oussama ben Laden rejoint alors les moudjahidines arabes pour les aider à s'organiser. C'est le début d'Al-Qaida. Il y noue des liens étroits avec Omar Abdel-Rahman, alias "le cheikh aveugle". Ce chef spirituel égyptien prendra plus tard la tête de la branche internationale d'Al-Qaida et partira pour l'Amérique. C'est lui qui est derrière l'attentat avec une bombe de 600 kilos contre le WTC en 1993. Il avait prévu de mener cinq attaques simultanées à New York le même jour, mais son plan échoue et il est emprisonné à vie. Cela ne l'empêche cependant pas de prêcher et de trouver des adeptes partout dans le monde. C'est ses messages qui vont inspirer Oussama ben Ladin, qui s'est entre-temps radicalisé.La deuxième graine est plantée lorsque la famille royale saoudienne demande le soutien des États-Unis pour l'invasion du Koweït par l'Irak. L'Amérique envoie 500 000 soldats, au grand dam d'Oussama ben Laden, qui veut utiliser ses propres combattants musulmans. L'Amérique devient alors l'ennemi à abattre. Ben Laden est expulsé d'Arabie saoudite et son projet d'attaque contre l'Amérique se fait plus concret. Ben Laden va s'inspirer du complot Bojinka de Khalid Sheik Mohammed et de son cousin Ramzi Yousef. Ce dernier était également impliqué dans l'attentat du WTC de 1993. Leurs plans deviennent encore plus ambitieux avec le temps: ils veulent détourner sept avions et en écraser un sur le siège de la CIA. Mais ce projet d'attentat est déjoué et Yousef est arrêté en 1995. En 1996, Khalid Sheikh Mohammed propose un nouveau plan à Ben Laden en Afghanistan : il veut détourner douze avions sur les côtes est et ouest des États-Unis et les faire s'écraser sur des cibles symboliques. Ben Laden trouve le plan initial trop compliqué, mais finit, en 1998, par donner son accord pour une version allégée. C'est à partir de ce moment que commence la planification de ce qui va rentrer dans l'histoire comme le "11 septembre".8h19 Le premier détournement d'avion est signalé.Le vol 11 d'American Airlines décolle à 7h49 et à 8h14 l'attaque commence. Les terroristes tuent deux membres du personnel de cabine et se rendent dans le cockpit. Là, ils maîtrisent les pilotes et le pirate de l'air Mohamed Atta prend les commandes. À 8 h 19, l'hôtesse de l'air Betty Ong appelle la compagnie aérienne pour les informer de ce qu'il se passe. Pendant ce temps, quatorze autres terroristes sont prêts à embarquer dans trois autres avions qui seront détournés, tous au départ de la Côte Est américaine.8h45 Le vol 11 d'American Airlines s'écrase sur la tour nord du WTC.Une minute avant, American Airlines reçoit un appel de l'hôtesse de l'air Amy Sweeney : "Oh mon dieu, on vole beaucoup trop bas !". L'avion percute la tour et ouvre un trou béant entre le 93e et le 97e étage. Les 95 passagers de l'avion sont morts sur le coup, ainsi que les personnes se trouvant aux étages concernés. Un énorme incendie se déclare. Des centaines de personnes sont piégées dans la partie supérieure de la tour. Lorsque les celles-ci se rendent compte que rien ne pourra être fait pour les sauver, à 250 personnes sautent des fenêtres, vers une mort certaine. Mieux vaut s'élancer que de brûler vif.9h03 Le vol 175 d'United Airlines s'écrase sur la tour sud du WTC.A ce moment, la compagnie aérienne avait déjà reçu un appel d'un membre d'équipage indiquant que l'avion a été détourné et que les deux pilotes et un autre membre d'équipage ont été tués. Un passager, Peter Hanson, est lui parvenu à joindre son père à qui il raconte qu'il pense que les pilotes veulent se diriger vers un bâtiment qu'il soupçonne être à Chicago. Les pompiers donnent l'ordre d'évacuer la deuxième tour, mais il est trop tard. Le vol 175 s'écrase entre les 77e et 85e étages. C'est le même scénario que pour la tour nord : tous les passagers de l'avion meurent sur le coup, ainsi que les personnes se trouvant aux étages où l'impact a eu lieu. L'avion est une bombe qui embrase la tour. Les centaines de personnes qui se trouvent au-dessus sont piégées, un terrible incendie fait rage en dessous d'elles. Le deuxième impact est diffusé en direct par plusieurs chaînes de télévision partout dans le monde. Il devient peu à peu évident qu'il ne s'agit pas d'un accident dramatique, mais d'une attaque terroriste d'une ampleur sans précédent.9h05 Le président lit un livreLe président George W. Bush effectue une visite officielle dans une école de Sarasota, en Floride, en compagnie de la première dame Laura Bush. Il reçoit le message qu'un "petit avion" s'est écrasé sur la tour nord du WTC. Le président fait la lecture aux plus jeunes enfants de l'école alors que le deuxième avion s'écrase sur la tour sud. À 9 h 10, on l'informe que "l'Amérique est attaquée", mais il termine tout de même l'histoire. Une salle de classe est aménagée en salle de réunion, où Bush appelle Robert Mueller, directeur du FBI, et le vice-président Dick Cheney. Depuis la salle de classe, le président s'adresse pour la première fois au peuple américain à 9h30. Il affirme que les États-Unis "ont peut-être été touchés par une attaque terroriste". À 9 h 57, il est transporté dans l'avion présidentiel, Air Force One, vers une base aérienne en Louisiane.9h17 Fermeture de l'espace aérien au-dessus de NYÀ la demande de l'Administration fédérale de l'aviation, tous les aéroports de la ville de New York sont fermés.9h21 New York est verrouilléLes autorités de la ville de New York ferment tous les ponts et tunnels de la ville.9h37 Crash au PentagoneUn peu après neuf heures, le contact est rompu avec le vol 77 d'American Airlines à destination de Los Angeles qui disparaît du réseau. Lorsque l'avion réapparaît plus d'une demi-heure plus tard, il a changé de cap et se dirige vers Washington. À la Maison Blanche, le vice-président Dick Cheney est évacué vers le bunker souterrain. Le vol 77 d'AA se termine non pas à la Maison Blanche ou au Capitole, mais dans le comté d'Arlington puisque l'avion s'écrase sur le Pentagone. Les 64 passagers sont tués ainsi que 125 personnes dans le Pentagone. Le nombre de victimes aurait pu être beaucoup plus élevé, mais en raison de travaux de rénovation, seules quelques personnes étaient présentes.9h40 Plus aucun avion dans le cielL'espace aérien au-dessus des États-Unis est vidé, le trafic aérien sur l'ensemble des États-Unis est mis à l'arrêt. C'est une première. 9h45 La Maison Blanche est-elle une cible ?La Maison Blanche est évacuée.9h59 La tour sud du WTC s'effondrePeu avant 10 heures, la tour sud commence à pencher avant que l'impensable ne se produise: la construction en acier et en béton armé s'effondre. La tour nord est immédiatement évacuée. L'incendie qui a suivi l'impact a fragilisé les tours, puisque l'acier s'affaiblit à des températures supérieures à 500°C. Les plus hautes températures mesurées étaient de 1000°C. 29 minutes plus tard, à 10h28, la deuxième tour s'effondre également. L'effondrement des tours ne se fera cependant pas d'un coup puisque cela va prendre en tout 1 heure et 42 minutes. Au final, les habitants de la tour sud n'auront eu que 7 minutes pour évacuer. Les personnes dans la tour nord en auront 36. Mais dans les deux cas, c'est beaucoup trop peu. Les effondrements vont faire 2753 victimes, si l'on compte les passagers des avions. Les environs du WTC ressemblent à une zone de guerre pleine de décombres, envahis par la fumée, les voitures en feu et les gens qui fuient. La région de Manhattan est recouverte d'un énorme nuage de poussière durant des jours. La qualité de l'air va elle aussi faire des ravages, car les fumées toxiques et l'amiante vont venir encore alourdir le bilan dans les années qui suivent et encore aujourd'hui. 10h03 Le quatrième avion s'écraseLe vol 93 d'United Airlines s'écrase en Pennsylvanie. L'avion est détourné à 9h28 par une équipe de quatre terroristes alors que dans les autres avions ils étaient cinq. Le vol aurait dû décoller en même temps que les trois autres avions, mais il sera retardé de 45 minutes. Les pirates de l'air vont aussi attendre 45 minutes après le décollage de l'avion pour passer à l'attaque, alors que pour les autres avions, ils n'avaient attendu que 15 minutes. Ce double retard va mettre à mal les plans des terroristes. Les passagers de ce vol n'ignorent plus rien des autres détournements, car ils ont été informés par des amis ou des membres de leur famille. Ils savent ce que les pirates de l'air ont l'intention de faire et se mettent d'accord pour maîtriser les quatre terroristes. Grâce à la radio, les contrôleurs aériens entendent que les terroristes essayent d'empêcher les passagers d'entrer dans le cockpit. Sentant qu'ils perdent la main, les pirates décident de faire piquer l'avion du nez. Il s'écrase à Shanksville, en Pennsylvanie, à 240 km de la cible, Washington DC. Tous les occupants sont tués.10h13 L'ONU, une cible?A New York, le bâtiment des Nations Unies est évacué.10h22 Évacuations massives à Washington À Washington, les ministères des Affaires étrangères et de la Justice et la Banque mondiale sont évacués. Un peu plus tard, à 10h45, tous les immeubles de bureaux fédéraux de Washington sont évacués.10h24 Atterrissage au CanadaTous les vols à destination des États-Unis sont détournés vers le Canada.10h46 Retour de Mike PowellLe secrétaire d'État Mike Powell annule sa visite en Amérique du Sud.10h48 Confirmation officielleLa police confirme officiellement qu'un avion s'est écrasé en Pennsylvanie.10h54 Réaction d'IsraëlIsraël arrête temporairement toutes les missions diplomatiques.11h02 "Restez à la maison"Rudy Giuliani, maire de New York, appelle tous les habitants à rester chez eux et fait évacuer la partie sud de Manhattan.11h18 Communication officielle de United AirlinesLa compagnie aérienne annonce officiellement que deux de ses avions ont disparu. À 11h26, elle confirme que le vol 93 s'est écrasé en Pennsylvanie. Encore plus tard, à 11h59, elle annonce que le vol 175 qui relie Boston à Los Angeles a également été détourné et s'est lui aussi écrasé. 12h04 LA International évacuéComme les trois avions détournés avaient pour destination finale l'aéroport international de Los Angeles, celui-ci est évacué. Onze minutes plus tard, l'aéroport international de San Francisco, où le vol 93 devait atterrir, est également évacué.12h15 Fermeture des frontièresLes frontières avec le Mexique et le Canada sont partiellement fermées. Les services d'immigration et de naturalisation sont en état d'alerte.13h04 Discours du président BushDepuis la base aérienne de Barksdale en Louisiane, le président Bush s'adresse au peuple américain pour la deuxième fois. Il annonce que toutes les mesures de sécurité ont été prises et que l'armée américaine est en alerte au niveau mondial. Il lance aussi un appel pour prier pour les victimes et parle pour la première fois de punition et de châtiment: "Les États-Unis trouveront et puniront les responsables de ces lâches attaques. " 13h27 État d'urgence à D.C.L'état d'urgence est déclaré dans la ville de Washington.13h44 Les marines sont déployésLe Pentagone confirme que l'US Navy est en route pour New York depuis Norfolk.13h48 Lieu sûr pour le présidentLe président Bush quitte la base aérienne de Barksdale, en Louisiane, et est transféré dans un lieu plus sûr, tenu secret pour l'instant.14h00 L'ampleur du 11 septembre 2001Le FBI communique pour la première fois: il confirme que quatre avions ont été détournés et qu'il est fort probable qu'il s'agisse d'une attaque terroriste à grande échelle.14h30 Plus de vols commerciauxLes compagnies aériennes américaines reportent tous les vols commerciaux à mercredi après-midi.14h49 Conférence de presse du maire GiulianiLors d'une conférence de presse, le maire Giuliani annonce que les transports publics vont reprendre dans une large mesure. Le premier tour des élections municipales, qui devait avoir lieu ce jour-là, est par contre reporté. Le maire sortant ne souhaite pas se prononcer sur le nombre de victimes. Dans un premier temps le chiffre de 2100 blessés don't 200 blessés graves à New York sera évoqué, mais on va vite s'apercevoir qu'il s'agit là d'une grossière sous-estimation.14h55 "Le président est en sécurité"La Maison Blanche annonce que le Président est en sécurité dans un lieu secret, où il reste en contact avec son conseil de sécurité. Le vice-président Dick Cheney et la conseillère à la sécurité nationale Condoleezza Rice sont eux aussi mis en sécurité à la Maison Blanche, le secrétaire à la défense Donald Rumsfeld est lui au Pentagone.16h00 Ben Laden est-il impliqué ?Dès le premier jour, des représentants du gouvernement ont déclaré aux journalistes de CNN que des éléments indiquent que le chef terroriste saoudien Oussama ben Laden est impliqué dans les attaques.16h10 Incendie dans le bâtiment 7 du WTCLe feu des WTC se propage ; le bâtiment 7 est maintenant aussi en flammes. Après plus d'une heure, ce bâtiment de 47 étages s'effondre également complètement. Plus tard, à 19h02, il devient évident que l'hôtel Marriot, situé près du WTC, est lui aussi également sur le point de s'effondrer.16h30 Bush retourne à WashingtonLa base sûre où Bush s'était réfugié s'avère être une base de l'Air Force dans le Nebraska. Le président rentre à Washington à bord d'Air Force One. Il arrive à la Maison Blanche à 18h54.16h52 Marché boursier ferméLes bourses américaines resteront fermées toute la journée de mercredi.17h30 Camp David, Maison Blanche ou Capitole ?Les responsables du gouvernement américain font savoir que l'avion qui s'est écrasé en Pennsylvanie était probablement en route pour Camp David, la Maison Blanche ou le Capitole.19h17 Qui détient l'information ?Le FBI ouvre une page Internet - www.ifccfbi.gov - pour recueillir des informations sur les attentats.19h45 Message de la policeLa police de New York annonce que 78 officiers étaient portés disparus. Sur les 400 pompiers qui se sont rendus sur les lieux du WTC immédiatement après les attentats, 200 seraient morts.20h30 Troisième et dernier discours de BushPour la troisième et dernière fois de la journée, le président Bush s'adresse à la population. "Des milliers de vies ont soudainement pris fin par la faute du mal", dit-il. "ces actes ont brisé l'acier, mais ne peuvent endommager l'acier qu'est la détermination américaine." Les prémices de ce qui sera la doctrine Bush les mois suivants sont posées : le président déclare également que "les États-Unis ne feront aucune distinction entre les terroristes qui ont commis ces actes et ceux qui leur ont fourni une protection."