"On parle de plus ou moins 50 personnes manquantes, ce qui comprend évidemment les 13 victimes", a précisé lors d'une conférence de presse un porte-parole de la Sûreté du Québec (SQ, police provinciale), Benoît Richard. Le dernier bilan faisait état de 5 décès et 40 disparus.

Avec l'extinction du brasier dimanche soir, les enquêteurs "ont réussi à travailler dans les zones qui étaient jusqu'à maintenant inaccessibles", a expliqué M. Richard.

L'incendie monstre qui, selon les pompiers, s'est élevé jusqu'à près de 300 mètres dans le ciel dans les premières heures, a détruit le centre-ville de cette bourgade touristique de 6.000 habitants, et en particulier la rue principale.

Les corps doivent encore être identifiés, a indiqué une porte-parole du service de médecine légale. Le brasier a été particulièrement intense, ce qui complique la tâche des enquêteurs.

"On parle de plus ou moins 50 personnes manquantes, ce qui comprend évidemment les 13 victimes", a précisé lors d'une conférence de presse un porte-parole de la Sûreté du Québec (SQ, police provinciale), Benoît Richard. Le dernier bilan faisait état de 5 décès et 40 disparus. Avec l'extinction du brasier dimanche soir, les enquêteurs "ont réussi à travailler dans les zones qui étaient jusqu'à maintenant inaccessibles", a expliqué M. Richard. L'incendie monstre qui, selon les pompiers, s'est élevé jusqu'à près de 300 mètres dans le ciel dans les premières heures, a détruit le centre-ville de cette bourgade touristique de 6.000 habitants, et en particulier la rue principale. Les corps doivent encore être identifiés, a indiqué une porte-parole du service de médecine légale. Le brasier a été particulièrement intense, ce qui complique la tâche des enquêteurs.