Ils faisaient partie du groupe de migrants découverts dans un camion intercepté vendredi matin en Autriche près de Braunau am Inn, non loin de la frontière allemande. L'information, divulguée dimanche par la BBC, provient de la police autrichienne.

L'état de santé des trois petits enfants, deux fillettes et un garçon entre 1 et 5 ans, était pourtant encore qualifié d'"extrêmement mauvais" samedi. Le camion avec 26 migrants à bord, venant de Syrie, du Bangladesh et d'Afghanistan, était conduit par un chauffeur roumain qui avait refusé de s'arrêter pour un contrôle de routine. La police l'a donc poursuivi, pour finalement intercepter le camion près de la frontière allemande et découvrir "26 étrangers en situation illégale" à son bord, dont trois enfants nécessitant une hospitalisation. Les autorités autrichiennes pensent que les enfants et leur famille ont fui l'hôpital pour tenter de traverser la frontière vers l'Allemagne, peut-être par crainte d'être ramenés en Hongrie.

Ils faisaient partie du groupe de migrants découverts dans un camion intercepté vendredi matin en Autriche près de Braunau am Inn, non loin de la frontière allemande. L'information, divulguée dimanche par la BBC, provient de la police autrichienne.L'état de santé des trois petits enfants, deux fillettes et un garçon entre 1 et 5 ans, était pourtant encore qualifié d'"extrêmement mauvais" samedi. Le camion avec 26 migrants à bord, venant de Syrie, du Bangladesh et d'Afghanistan, était conduit par un chauffeur roumain qui avait refusé de s'arrêter pour un contrôle de routine. La police l'a donc poursuivi, pour finalement intercepter le camion près de la frontière allemande et découvrir "26 étrangers en situation illégale" à son bord, dont trois enfants nécessitant une hospitalisation. Les autorités autrichiennes pensent que les enfants et leur famille ont fui l'hôpital pour tenter de traverser la frontière vers l'Allemagne, peut-être par crainte d'être ramenés en Hongrie.