Le gouvernement conservateur de Boris Johnson a transmis jeudi au Parlement les documents lui donnant pouvoir de construire sans autorisation des collectivités locales ces parkings dans le sud de l'Angleterre, où se trouvent les ports et l'accès au tunnel sous la Manche.

Le Royaume-Uni est sorti de l'Union européenne le 31 janvier dernier. Les règles de cette dernière continuent de s'appliquer jusqu'à la fin d'une période de transition à la fin de l'année, marquant le retour des frontières douanières.

Les règles de passage des marchandises restent incertaines à l'approche de cette échéance, les négociations entre Bruxelles et Londres sur un accord de libre-échange restant dans l'impasse. Ce flou renforce le risque de chaos à la frontière vu la nécessité de contrôles renforcés et de papiers supplémentaires à remplir.

La fédération britannique des transporteurs routiers a écrit au gouvernement pour le mettre en garde contre un "désastre" à venir, craignant de "graves" perturbations dans les chaînes d'approvisionnement.

Sur la BBC, le ministre des Transports Grant Shapps a assuré être en contact permanent avec les routiers et a assuré que les approvisionnements se poursuivraient, comme cela a été le cas pendant la pandémie de nouveau coronavirus.

Le gouvernement conservateur de Boris Johnson a transmis jeudi au Parlement les documents lui donnant pouvoir de construire sans autorisation des collectivités locales ces parkings dans le sud de l'Angleterre, où se trouvent les ports et l'accès au tunnel sous la Manche.Le Royaume-Uni est sorti de l'Union européenne le 31 janvier dernier. Les règles de cette dernière continuent de s'appliquer jusqu'à la fin d'une période de transition à la fin de l'année, marquant le retour des frontières douanières.Les règles de passage des marchandises restent incertaines à l'approche de cette échéance, les négociations entre Bruxelles et Londres sur un accord de libre-échange restant dans l'impasse. Ce flou renforce le risque de chaos à la frontière vu la nécessité de contrôles renforcés et de papiers supplémentaires à remplir.La fédération britannique des transporteurs routiers a écrit au gouvernement pour le mettre en garde contre un "désastre" à venir, craignant de "graves" perturbations dans les chaînes d'approvisionnement.Sur la BBC, le ministre des Transports Grant Shapps a assuré être en contact permanent avec les routiers et a assuré que les approvisionnements se poursuivraient, comme cela a été le cas pendant la pandémie de nouveau coronavirus.