"Virus surdimensionné"

"À mon avis, le pouvoir de destruction de ce virus est surdimensionné" (le 9 mars 2020, quand le Brésil comptait 25 cas de Covid-19 et aucun décès).

"Hystérie"

"L'économie allait bien mais ce virus a entraîné une certaine hystérie. Je peux me tromper, mais je crois que des gouverneurs sont en train de prendre des mesures très préjudiciables pour notre économie" (le 17 mars 2020, au lendemain du premier décès confirmé de Covid-19 au Brésil).

"Grippette"

"Pour 90% de la population, ce sera juste une grippette ou rien du tout" (le 27 mars 2020, quand le Brésil comptait encore moins de 100 morts de Covid-19).

"Et alors?"

"Et alors? Que voulez-vous que je fasse? Je m'appelle Messias (son deuxième prénom, qui signifie Messie en portugais), mais je ne fais pas de miracle" (le 28 avril 2020, quand le Brésil comptait près de 5.000 morts de Covid-19).

"Pays de pédés"

"Je suis désolé pour les morts. Nous allons tous mourir un jour. Ça ne sert à rien de fuir (le virus), de vouloir échapper à la réalité. Il faut qu'on arrête d'être un pays de pédés" (le 10 novembre 2020, quand le Brésil comptait 163.000 morts de Covid-19).

Vaccin qui vous "transforme en crocodile"

"Si tu te transformes en crocodile, c'est ton problème. Si tu deviens superman, si une femme commence à avoir de la barbe qui pousse ou si un homme commence à parler avec une voix efféminée, ils (les laboratoires) n'ont rien à voir avec ça" (au sujet des clauses de non-responsabilité en cas d'effets secondaires du vaccin de Pfizer, le 18 décembre 2020, quand le Brésil comptait 185.000 morts de Covid-19).

Pandémie "politique"

"Cette pandémie est utilisée à des fins politiques, non pas contre le virus, mais pour faire tomber le président" (le 7 avril 2021, quand le Brésil comptait 340.000 morts de Covid-19).

Hydroxychloroquine

"J'ai attrapé le virus (en juillet 2020) et j'ai pris de l'hydroxychloroquine. Je suis peut-être le seul chef d'Etat à l'avoir fait, mais je ne vais pas revenir en arrière, je suis têtu" (le 11 juin 2021, quand le Brésil comptait 484.000 morts de Covid-19).

"Virus surdimensionné""À mon avis, le pouvoir de destruction de ce virus est surdimensionné" (le 9 mars 2020, quand le Brésil comptait 25 cas de Covid-19 et aucun décès)."Hystérie""L'économie allait bien mais ce virus a entraîné une certaine hystérie. Je peux me tromper, mais je crois que des gouverneurs sont en train de prendre des mesures très préjudiciables pour notre économie" (le 17 mars 2020, au lendemain du premier décès confirmé de Covid-19 au Brésil)."Grippette""Pour 90% de la population, ce sera juste une grippette ou rien du tout" (le 27 mars 2020, quand le Brésil comptait encore moins de 100 morts de Covid-19)."Et alors?""Et alors? Que voulez-vous que je fasse? Je m'appelle Messias (son deuxième prénom, qui signifie Messie en portugais), mais je ne fais pas de miracle" (le 28 avril 2020, quand le Brésil comptait près de 5.000 morts de Covid-19)."Pays de pédés""Je suis désolé pour les morts. Nous allons tous mourir un jour. Ça ne sert à rien de fuir (le virus), de vouloir échapper à la réalité. Il faut qu'on arrête d'être un pays de pédés" (le 10 novembre 2020, quand le Brésil comptait 163.000 morts de Covid-19). Vaccin qui vous "transforme en crocodile""Si tu te transformes en crocodile, c'est ton problème. Si tu deviens superman, si une femme commence à avoir de la barbe qui pousse ou si un homme commence à parler avec une voix efféminée, ils (les laboratoires) n'ont rien à voir avec ça" (au sujet des clauses de non-responsabilité en cas d'effets secondaires du vaccin de Pfizer, le 18 décembre 2020, quand le Brésil comptait 185.000 morts de Covid-19).Pandémie "politique""Cette pandémie est utilisée à des fins politiques, non pas contre le virus, mais pour faire tomber le président" (le 7 avril 2021, quand le Brésil comptait 340.000 morts de Covid-19).Hydroxychloroquine"J'ai attrapé le virus (en juillet 2020) et j'ai pris de l'hydroxychloroquine. Je suis peut-être le seul chef d'Etat à l'avoir fait, mais je ne vais pas revenir en arrière, je suis têtu" (le 11 juin 2021, quand le Brésil comptait 484.000 morts de Covid-19).