La coalition arabe, dominée par des monarchies sunnites du Golfe et qui mène une campagne aérienne intensive au Yémen contre les Houthis alliés à l'Iran, n'a pas encore réagi à cet incident. Mais l'agence de presse Saba contrôlée par les Houthis a accusé "le régime saoudien". "C'est un nouveau crime qui vient s'ajouter aux massacres perpétrés par le régime saoudien contre le peuple du Yémen", a-t-elle affirmé.

La coalition a été accusée d'avoir commis des "bavures" lors de ses raids, notamment sur une usine d'embouteillage d'eau en août dans la province septentrionale de Hajja (17 civils tués), sur des résidences d'employés d'une centrale électrique en juillet à Mokha (65 civils tués) et sur une usine laitière en avril à Hodeida (ouest, 35 civils tués).

La coalition arabe, dominée par des monarchies sunnites du Golfe et qui mène une campagne aérienne intensive au Yémen contre les Houthis alliés à l'Iran, n'a pas encore réagi à cet incident. Mais l'agence de presse Saba contrôlée par les Houthis a accusé "le régime saoudien". "C'est un nouveau crime qui vient s'ajouter aux massacres perpétrés par le régime saoudien contre le peuple du Yémen", a-t-elle affirmé. La coalition a été accusée d'avoir commis des "bavures" lors de ses raids, notamment sur une usine d'embouteillage d'eau en août dans la province septentrionale de Hajja (17 civils tués), sur des résidences d'employés d'une centrale électrique en juillet à Mokha (65 civils tués) et sur une usine laitière en avril à Hodeida (ouest, 35 civils tués).