Ces plans, qui visent à stimuler les secteurs de l'aviation et du tourisme, devaient être discutés par les ministres concernés mercredi, écrivent The Guardian, la BBC et The Times. Cependant, il n'est pas encore certain que la décision sera prise mercredi/aujourd'hui. La question serait principalement de savoir si le changement de règle s'appliquerait uniquement à l'Angleterre, ou également aux trois autres nations du Royaume-Uni: l'Irlande du Nord, l'Écosse et le Pays de Galles.

Ces changements devraient entrer en vigueur dès la semaine prochaine, les résidents vaccinés des États-Unis et d'autres pays non membres de l'UE étant également accueillis sans quarantaine à une date ultérieure, selon le Times. D'après la BBC, la nouvelle règle s'appliquerait d'emblée aux voyageurs américains.

Ces changements interviennent après que les compagnies aériennes ont déclaré qu'un test a montré que le Royaume-Uni pouvait admettre en toute sécurité des personnes entièrement vaccinées sur son territoire sans mise en quarantaine. L'aéroport de Heatrow, British Airways et Virgin Atlantic ont annoncé que leur programme-pilote de 10 jours a démontré qu'il est parfaitement possible de vérifier le statut vaccinal des voyageurs de manière efficace et correcte, sans créer de congestion à la frontière. Par exemple, 250 voyageurs entièrement vaccinés sur des vols en provenance de New York, de la Jamaïque et d'Athènes ont présenté leur certificat de vaccination, sur papier ou sous forme numérique, avant d'embarquer dans l'avion. 99% des documents étaient authentiques ; seuls deux voyageurs ont vu leurs documents rejetés.

Le ministère des Transports a promis de revoir d'ici dimanche ses règles concernant les voyageurs qui arrivent. Depuis le 19 juillet, les voyageurs de certains pays, dont les États-Unis, sont autorisés à entrer dans le pays sans quarantaine s'ils sont entièrement vaccinés, mais uniquement s'ils ont reçu leurs deux doses au Royaume-Uni.

Ces plans, qui visent à stimuler les secteurs de l'aviation et du tourisme, devaient être discutés par les ministres concernés mercredi, écrivent The Guardian, la BBC et The Times. Cependant, il n'est pas encore certain que la décision sera prise mercredi/aujourd'hui. La question serait principalement de savoir si le changement de règle s'appliquerait uniquement à l'Angleterre, ou également aux trois autres nations du Royaume-Uni: l'Irlande du Nord, l'Écosse et le Pays de Galles. Ces changements devraient entrer en vigueur dès la semaine prochaine, les résidents vaccinés des États-Unis et d'autres pays non membres de l'UE étant également accueillis sans quarantaine à une date ultérieure, selon le Times. D'après la BBC, la nouvelle règle s'appliquerait d'emblée aux voyageurs américains. Ces changements interviennent après que les compagnies aériennes ont déclaré qu'un test a montré que le Royaume-Uni pouvait admettre en toute sécurité des personnes entièrement vaccinées sur son territoire sans mise en quarantaine. L'aéroport de Heatrow, British Airways et Virgin Atlantic ont annoncé que leur programme-pilote de 10 jours a démontré qu'il est parfaitement possible de vérifier le statut vaccinal des voyageurs de manière efficace et correcte, sans créer de congestion à la frontière. Par exemple, 250 voyageurs entièrement vaccinés sur des vols en provenance de New York, de la Jamaïque et d'Athènes ont présenté leur certificat de vaccination, sur papier ou sous forme numérique, avant d'embarquer dans l'avion. 99% des documents étaient authentiques ; seuls deux voyageurs ont vu leurs documents rejetés. Le ministère des Transports a promis de revoir d'ici dimanche ses règles concernant les voyageurs qui arrivent. Depuis le 19 juillet, les voyageurs de certains pays, dont les États-Unis, sont autorisés à entrer dans le pays sans quarantaine s'ils sont entièrement vaccinés, mais uniquement s'ils ont reçu leurs deux doses au Royaume-Uni.