"Dans beaucoup trop d'endroits, y compris en Europe et aux Etats-Unis, l'avancée de la démocratie est attaquée", va déclarer le président américain lors de la Conférence sur la sécurité de Munich, selon des extraits de son discours publiés en amont par la Maison Blanche.

En rupture avec son prédécesseur Donald Trump, Joe Biden a promis le "retour" de l'Amérique sur la scène internationale.

Signalant sa volonté de réparer les relations transatlantiques, il participe vendredi, avec Angela Merkel et Emmanuel Macron, à cette rencontre annuelle réunissant chefs d'État, diplomates, et spécialistes de la sécurité.

Il doit prononcer son discours à partir de 16H15 GMT par visioconférence, peu après avoir participé à sa première réunion virtuelle du G7.

"Nous sommes au coeur d'un débat fondamental sur la trajectoire future de notre monde. Entre ceux qui affirment que, compte tenu de tous les défis auxquels nous faisons face, depuis la quatrième révolution industrielle jusqu'à une pandémie mondiale, l'autoritarisme est la meilleure façon d'avancer, et ceux qui comprennent que la démocratie est essentielle pour répondre à ces défis", va déclarer l'ancien vice-président de Barack Obama.

"Les historiens étudieront et écriront sur cette époque. Nous sommes à un moment crucial", doit-il marteler. "Et je suis intimement convaincu que la démocratie doit l'emporter."

"Nous devons absolument démontrer que nos démocraties peuvent encore profiter à nos peuples", compte insister Joe Biden. "La démocratie n'arrive pas par hasard. Nous devons la défendre, la renforcer, la renouveler".

Dans les extraits publiés, Joe Biden insiste sur sa volonté de renforcer les alliances après quatre ans d'"Amérique d'abord" prônée par Donald Trump.

"Nos partenariats ont résisté et se sont renforcés à travers les années parce qu'ils prennent racine dans la richesse de nos valeurs démocratiques partagées", va-t-il insister.

"Et si nous travaillons avec nos partenaires démocratiques, avec force et confiance, je sais que nous serons à la hauteur de tous les défis et que nous surpasserons chaque rival", doit ajouter Joe Biden.

"Dans beaucoup trop d'endroits, y compris en Europe et aux Etats-Unis, l'avancée de la démocratie est attaquée", va déclarer le président américain lors de la Conférence sur la sécurité de Munich, selon des extraits de son discours publiés en amont par la Maison Blanche.En rupture avec son prédécesseur Donald Trump, Joe Biden a promis le "retour" de l'Amérique sur la scène internationale. Signalant sa volonté de réparer les relations transatlantiques, il participe vendredi, avec Angela Merkel et Emmanuel Macron, à cette rencontre annuelle réunissant chefs d'État, diplomates, et spécialistes de la sécurité.Il doit prononcer son discours à partir de 16H15 GMT par visioconférence, peu après avoir participé à sa première réunion virtuelle du G7. "Nous sommes au coeur d'un débat fondamental sur la trajectoire future de notre monde. Entre ceux qui affirment que, compte tenu de tous les défis auxquels nous faisons face, depuis la quatrième révolution industrielle jusqu'à une pandémie mondiale, l'autoritarisme est la meilleure façon d'avancer, et ceux qui comprennent que la démocratie est essentielle pour répondre à ces défis", va déclarer l'ancien vice-président de Barack Obama. "Les historiens étudieront et écriront sur cette époque. Nous sommes à un moment crucial", doit-il marteler. "Et je suis intimement convaincu que la démocratie doit l'emporter.""Nous devons absolument démontrer que nos démocraties peuvent encore profiter à nos peuples", compte insister Joe Biden. "La démocratie n'arrive pas par hasard. Nous devons la défendre, la renforcer, la renouveler". Dans les extraits publiés, Joe Biden insiste sur sa volonté de renforcer les alliances après quatre ans d'"Amérique d'abord" prônée par Donald Trump. "Nos partenariats ont résisté et se sont renforcés à travers les années parce qu'ils prennent racine dans la richesse de nos valeurs démocratiques partagées", va-t-il insister. "Et si nous travaillons avec nos partenaires démocratiques, avec force et confiance, je sais que nous serons à la hauteur de tous les défis et que nous surpasserons chaque rival", doit ajouter Joe Biden.