Ce décès porte à 85 le nombre de personnes tuées et à 434 celui de blessés dans cet attentat commis à l'aide d'un camion fonçant dans la foule, revendiqué par l'organisation Etat islamique.

Selon l'hebdomadaire régional Le Messager, qui a révélé cette information, citant des proches de la famille, il s'agit d'un homme de 56 ans, psychologue de profession et habitant la Haute-Savoie (sud-est). Sa femme et l'un de ses fils étaient décédés lors de l'attentat, alors que leur fille de 14 ans est toujours hospitalisée à Nice, mais hors de danger, a-t-on précisé de même source.

Le chef du service réanimation de l'hôpital, Carole Ichai, avait indiqué peu avant l'annonce de ce nouveau décès qu'il restait encore quatre personnes blessées dans cet attentat - des adultes - en réanimation, dont trois en "bonne voie d'amélioration".

Ce décès porte à 85 le nombre de personnes tuées et à 434 celui de blessés dans cet attentat commis à l'aide d'un camion fonçant dans la foule, revendiqué par l'organisation Etat islamique.Selon l'hebdomadaire régional Le Messager, qui a révélé cette information, citant des proches de la famille, il s'agit d'un homme de 56 ans, psychologue de profession et habitant la Haute-Savoie (sud-est). Sa femme et l'un de ses fils étaient décédés lors de l'attentat, alors que leur fille de 14 ans est toujours hospitalisée à Nice, mais hors de danger, a-t-on précisé de même source.Le chef du service réanimation de l'hôpital, Carole Ichai, avait indiqué peu avant l'annonce de ce nouveau décès qu'il restait encore quatre personnes blessées dans cet attentat - des adultes - en réanimation, dont trois en "bonne voie d'amélioration".