La compagnie aérienne a fait l'objet d'une campagne de boy­cott en Israël après avoir cessé le mois passé la distribution d'une pâtisserie fabriquée dans un territoire occupé en Cisjordanie.

"La décision de retirer ce produit, qui était correctement étiqueté, n'était pas la bonne car elle n'était pas politiquement neutre. Or c'est ce que nous désirons être. A l'avenir, nous accep­terons donc des produits provenant de ce pro­ducteur et issus de cette région", a confirmé au quotidien une porte-parole de Brussels Airlines à La Libre Belgique. La décision a été prise hier, en concertation avec le gouverne­ment israélien, a-t-elle expliqué.

La compagnie aérienne a fait l'objet d'une campagne de boy­cott en Israël après avoir cessé le mois passé la distribution d'une pâtisserie fabriquée dans un territoire occupé en Cisjordanie."La décision de retirer ce produit, qui était correctement étiqueté, n'était pas la bonne car elle n'était pas politiquement neutre. Or c'est ce que nous désirons être. A l'avenir, nous accep­terons donc des produits provenant de ce pro­ducteur et issus de cette région", a confirmé au quotidien une porte-parole de Brussels Airlines à La Libre Belgique. La décision a été prise hier, en concertation avec le gouverne­ment israélien, a-t-elle expliqué.