Depuis des décennies, Tabernas et son désert, dans la province espagnole d'Almería, sont le centre névralgique du cinéma western tourné en Europe. Les montagnes escarpées, les plaines arides et les canyons qui entourent la petite ville ont servi de toile de fond à plus de cent-septante films, dont de nombreux chefs-d'oeuvre du genre, tels que Et pour quelques dollars de plus, Le Bon, la brute et ...

Depuis des décennies, Tabernas et son désert, dans la province espagnole d'Almería, sont le centre névralgique du cinéma western tourné en Europe. Les montagnes escarpées, les plaines arides et les canyons qui entourent la petite ville ont servi de toile de fond à plus de cent-septante films, dont de nombreux chefs-d'oeuvre du genre, tels que Et pour quelques dollars de plus, Le Bon, la brute et le truand ou Il était une fois dans l'Ouest. Almería fut découverte par le grand public dans les années 1960, à la suite du succès de la mythique Trilogie du dollar, de Sergio Leone. A l' époque, la région était l'une des plus pauvres d'Espagne, en proie à un chômage et une émigration très élevés. Malgré son isolement, les coûts de production y étaient extrêmement bas et les habitants, des cavaliers hors pair. Un avantage non négligeable car, si la renommée "cinématographique" de Tabernas dépasse l'univers du western - Black Mirror, Blade Runner 2049 et Wonder Woman 1984 ont été réalisés ici récemment -, c'est bien sur ce créneau-là que la ville continue à se positionner à titre principal. Chaque année, ses trois plateaux évoquant le grand Ouest américain servent encore de décor à des dizaines de longs métrages et séries télé, auxquels prend part une petite communauté fascinante de "cow-boys" et cascadeurs locaux - pour certains, depuis les débuts d'Oasys MiniHollywood. Parmi les meilleurs au monde dans leur profession, ils sont très polyvalents. Des combats de poings aux cavalcades équestres en passant par la haute voltige, ils relèvent toutes sortes de défis avec bravoure. La plupart d'entre eux ne transmettent leurs connaissances et leurs compétences que de père en fils, gardant jalousement les ficelles du métier au sein de leur famille. Imprégnés des classiques de l'âge d'or des westerns européens, ils se font fort d'incarner les valeurs de leurs héros: la fierté, la liberté et une relation quasi symbiotique avec leur cheval. Par Matteo Fagotto et Matilde Gattoni.