Le nouveau gouvernement allemand qui doit entrer en fonction ce mercredi comptera pour la première fois autant de femmes que d'hommes et celles-ci occuperont des postes-clés comme l'Intérieur ou la Défense, a indiqué le prochain chancelier Olaf Scholz lundi.

Parité hommes femmes

En pleine flambée épidémique, le social-démocrate Karl Lauterbach, l'un des experts scientifiques les plus écoutés depuis l'apparition du Covid-19, va par ailleurs prendre le portefeuille de la Santé, a ajouté Olaf Scholz en présentant les futurs ministres sociaux-démocrates. "La parité est pour moi importante, c'est pourquoi parmi les 16 ministres, il y aura huit hommes et huit femmes", a assuré le futur chef de gouvernement qui, de longue date, s'affirme féministe.

"Je suis particulièrement fier que des femmes soient désormais à la tête de ministères pour lesquels il n'est pas traditionnel" qu'ils soient occupés par des femmes, a-t-il ajouté deux jours avant l'entrée en fonction prévue de son gouvernement.

Election ce mercredi

Le Parti social-démocrate (SPD), qui va diriger une coalition gouvernementale avec les Verts et les Libéraux du FDP, a décidé de confier les portefeuilles de l'Intérieur, de la Défense, du Développement, et de la Construction à des femmes.

L'écologiste Annalena Baerbock, 40 ans, doit également devenir ministre des Affaires étrangères tandis que deux autres femmes, elles aussi issues des Verts, prendront les ministères de l'Environnement et de la Famille. Les Libéraux du FDP ont confié un seul de leurs quatre postes ministériels à une femme, celui de l'Education.

Olaf Scholz s'est par ailleurs dit convaincu que la désignation du social-démocrate Karl Lauterbach à la Santé correspondait au voeu de "la plupart des Allemands".

Ce médecin de formation, invité très régulier des talk-shows télévisés, est devenue une figure incontournable depuis l'apparition de la pandémie, partisan de mesures restrictives strictes pour endiguer la flambée des contaminations.

A l'issue de leurs négociations pour former un gouvernement, les trois partis de cette inédite coalition dite "feu tricolore" se sont répartis les portefeuilles ministériels afin de respecter un savant équilibre entre eux trois.

Olaf Scholz doit être élu mercredi chancelier par les députés du Bundestag. Il sera dans la foulée officiellement investi, ainsi que son gouvernement, par le président de la République fédérale, Frank-Walter Steinmeier.

A lire sur le sujet > Migration, nucléaire, dieselgate...: comment Angela Merkel a changé l'Allemagne

Le nouveau gouvernement allemand qui doit entrer en fonction ce mercredi comptera pour la première fois autant de femmes que d'hommes et celles-ci occuperont des postes-clés comme l'Intérieur ou la Défense, a indiqué le prochain chancelier Olaf Scholz lundi. En pleine flambée épidémique, le social-démocrate Karl Lauterbach, l'un des experts scientifiques les plus écoutés depuis l'apparition du Covid-19, va par ailleurs prendre le portefeuille de la Santé, a ajouté Olaf Scholz en présentant les futurs ministres sociaux-démocrates. "La parité est pour moi importante, c'est pourquoi parmi les 16 ministres, il y aura huit hommes et huit femmes", a assuré le futur chef de gouvernement qui, de longue date, s'affirme féministe. "Je suis particulièrement fier que des femmes soient désormais à la tête de ministères pour lesquels il n'est pas traditionnel" qu'ils soient occupés par des femmes, a-t-il ajouté deux jours avant l'entrée en fonction prévue de son gouvernement.Le Parti social-démocrate (SPD), qui va diriger une coalition gouvernementale avec les Verts et les Libéraux du FDP, a décidé de confier les portefeuilles de l'Intérieur, de la Défense, du Développement, et de la Construction à des femmes. L'écologiste Annalena Baerbock, 40 ans, doit également devenir ministre des Affaires étrangères tandis que deux autres femmes, elles aussi issues des Verts, prendront les ministères de l'Environnement et de la Famille. Les Libéraux du FDP ont confié un seul de leurs quatre postes ministériels à une femme, celui de l'Education. Olaf Scholz s'est par ailleurs dit convaincu que la désignation du social-démocrate Karl Lauterbach à la Santé correspondait au voeu de "la plupart des Allemands". Ce médecin de formation, invité très régulier des talk-shows télévisés, est devenue une figure incontournable depuis l'apparition de la pandémie, partisan de mesures restrictives strictes pour endiguer la flambée des contaminations. A l'issue de leurs négociations pour former un gouvernement, les trois partis de cette inédite coalition dite "feu tricolore" se sont répartis les portefeuilles ministériels afin de respecter un savant équilibre entre eux trois. Olaf Scholz doit être élu mercredi chancelier par les députés du Bundestag. Il sera dans la foulée officiellement investi, ainsi que son gouvernement, par le président de la République fédérale, Frank-Walter Steinmeier.A lire sur le sujet > Migration, nucléaire, dieselgate...: comment Angela Merkel a changé l'Allemagne