Il relève du "droit des gens (...) d'être pleinement informés de ce qu'ils boivent", a estimé le commissaire en charge de la Santé Vytenis Andriukaitis.

L'exécutif européen appelle donc le secteur "à élaborer dans un délai d'un an une proposition d'autoréglementation pour généraliser la mention" de ces détails sur toutes les boissons alcoolisées. Il existe déjà des initiatives volontaires en ce sens, mais la Commission voudrait voir la pratique s'appliquer partout.

Il n'y a "pas de raisons objectives justifiant l'absence de la liste des ingrédients et des informations nutritionnelles sur les boissons alcoolisés", ajoute le commissaire, cité dans un communiqué.

Certaines informations sont obligatoires pour les denrées alimentaires dans l'UE, mais le règlement ne s'applique pas aux boissons titrant plus de 1,2% d'alcool en volume.