Les magistrats ont déclaré "irrecevable" l'appel qu'avait interjeté l'ancien chef de l'Etat contre son renvoi devant le tribunal correctionnel ordonné le 26 mars 2018 par les juges d'instruction, a indiqué cette source judiciaire. Ils ont également refusé de transmettre une question prioritaire de constitutionnalité (QPC) soulevée par sa

Les magistrats ont déclaré "irrecevable" l'appel qu'avait interjeté l'ancien chef de l'Etat contre son renvoi devant le tribunal correctionnel ordonné le 26 mars 2018 par les juges d'instruction, a indiqué cette source judiciaire. Ils ont également refusé de transmettre une question prioritaire de constitutionnalité (QPC) soulevée par sa